Menu
RSS

Le brut finit en baisse, porté par l'Iran, plombé par la Grèce

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont finit en légère baisse mardi à New York, dans un marché tiraillé entre des inquiétudes croissantes au sujet de l'offre iranienne et des risques de baisse de la demande en Europe et aux Etats-Unis.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars a cédé 17 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 100,74 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a terminé à 118,16 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 23 cents par rapport à la clôture de lundi.

"Les tensions géopolitiques existantes soutiennent les cours, mais cet effet est contrebalancé par de nouvelles inquiétudes en Grèce et un rapport (officiel hebdomadaire) sur les réserves potentiellement négatif pour les cours" mercredi, a fait valoir Matt Smith, de Summit Energy (Schneider Electric).

Les ministres des Finances de la zone euro ont à nouveau reporté leur décision sur un nouveau plan de sauvetage crucial pour la Grèce car le pays n'a pas encore rempli les conditions qui lui ont été fixées, a annoncé mardi soir leur chef de file, Jean-Claude Juncker.

En outre, l'agence d'évaluation financière Moody's a sanctionné neuf pays de l'Union européenne susceptibles, selon elle, d'être affectés "par les risques financiers et macroéconomiques grandissants émanant de la crise de la zone euro".

Moody's a abaissé la note de l'Italie, du Portugal, de l'Espagne, de la Slovaquie, de la Slovénie et celle de Malte, et elle a averti qu'elle envisageait d'abaisser à moyen terme la note de solvabilité maximale ("AAA") attribuée à la France, à la Grande-Bretagne et à l'Autriche.

Ces nouvelles inquiétantes pour la santé des finances publiques européennes ont tendance à faire baisser les prix des actifs jugés risqués, notamment les matières premières.

"Le marché a également reculé du fait des mauvais chiffres de ventes au détail aux Etats-Unis", de mauvais augure pour la demande sur le marché américain, a estimé le courtier.

Les ventes au détail ont moins progressé que prévu aux Etats-Unis en janvier à 0,4% par rapport à décembre, au lieu de 0,8% attendu.

Mais des craintes sur le front de l'offre contrebalançaient cette tendance alors que les tensions entre l'Iran et les pays occidentaux continuaient de gonfler la prime de risque sur les prix du baril.

"Il existe bien évidemment une certaine nervosité des marchés au sujet des tensions avec l'Iran", a souligné Tom Bentz, de BNP Paribas.

Un attentat à la bombe contre une voiture de l'ambassade d'Israël à New Delhi a fait quatre blessés lundi, dont une diplomate de 42 ans, grièvement atteinte. A Tbilissi, la police géorgienne a désamorcé un engin explosif découvert dans la voiture d'un employé de l'ambassade d'Israël.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a aussitôt accusé l'Iran et "son vassal, le Hezbollah libanais", d'être à l'origine des attentats, des accusations démenties par Téhéran.

"Ces attaques font monter la prime de risque sur les cours du brut car elles augmentent la possibilité d'éclatement d'un conflit", a expliqué Phil Flynn.

rp



(AWP / 14.02.2012 21h53)


Commenter Le brut finit en baisse, porté par l'Iran, plombé par la Grèce

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Le pétrole en Iran


lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...

samedi 04 mars 2017

L'Iran "comprend" que Total attende une décision a…

Téhéran: Le gouvernement iranien "comprend" que le groupe pétrolier français Total attende une "décision finale" des Etats-Unis concernant l'Iran pour concrétiser ses...

samedi 04 février 2017

Pétrole: l'Iran repousse la date limite de son appel d'offre…

Téhéran: L'Iran a repoussé la date limite de son appel d'offres pour le développement de projets liés aux hydrocarbures, exhortant le géant...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York, soutenus par l'anticipation d'une baisse des...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

mardi 27 juin 2017 à 12:33

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mardi en cours d'échanges européens, tentant de nouveau de se reprendre mais restant proches...

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite