Menu
RSS
A+ A A-

Net recul, l'ultimatum à la Grèce fait trébucher le marché

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens, plombées par des prises de bénéfices alors que l'euphorie du marché sur le dossier grec se dissipait, la zone euro exigeant d'Athènes des économies supplémentaires en échange d'un nouveau prêt.

Vers 11h15 GMT (12h15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 117,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, baissant de 1,45 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Il avait atteint 118,79 dollars jeudi vers 21h00 GMT, un sommet depuis six mois.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait de son côté 1,21 dollar à 98,63 dollars.

"Après la forte hausse enregistrée au cours des derniers jours, il n'est pas étonnant de voir les investisseurs engranger quelques bénéfices avant le week-end", observaient les analystes de Commerzbank.

D'autant plus que l'optimisme du marché autour de la Grèce, qui avait alimenté la vigueur des prix du pétrole cette semaine, était tempéré vendredi par le nouvel ultimatum de la zone euro à Athènes.

Alors que les partis de la coalition gouvernementale grecque s'étaient entendus jeudi sur un nouveau plan de rigueur, les ministres des Finances de la zone euro ont donné jeudi soir moins d'une semaine à la Grèce pour trouver 325 millions d'euros d'économies budgétaires supplémentaires, en échange d'un second plan d'aide international au pays, crucial pour lui éviter un défaut de paiement.

"Le scénario le plus probable est que les nouvelles mesures d'austérités seront votées dimanche à contre-coeur par le Parlement grec, et que la zone euro surmontera ses réticences mercredi pour finalement accorder" un nouveau prêt à la Grèce, estimait David Hufton, analyste de PVM, qui pourrait par la suite rassurer les investisseurs sur les perspectives de la demande européenne de pétrole.

"Mais les soubresauts (de la zone euro) menacent d'écorner l'optimisme sur les marchés pétroliers", avertissait-il, ajoutant que la demande énergétique actuelle, dopée notamment par la vague de froid en Europe, pourrait par ailleurs être rapidement entamée dans les prochains mois.

De fait, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a révisé vendredi à la baisse pour le sixième mois consécutif sa prévision de demande mondiale de pétrole pour cette année, à 89,9 millions de barils par jour (mbj), en raison de perspectives économiques de plus en plus sombres.

La veille, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) avait elle-aussi fortement abaissé sa prévision de demande mondiale de brut en 2012, invoquant les difficultés économiques persistantes dans la zone euro et aux Etats-Unis.

cha



(AWP / 10.02.2012 12h45)


Commenter Net recul, l'ultimatum à la Grèce fait trébucher le marché


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite