Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit sa hausse, soutenu par les espoirs sur la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché dopé par l'espoir d'avancées dans la résolution de la crise grecque, un affaiblissement du dollar et la poursuite de la vague de froid en Europe.

Vers 11H20 GMT (12H20 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 116,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 27 cents par rapport à la clôture de mardi. Il était monté la veille à 117,10 dollars, un sommet depuis début août.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 1,06 dollar à 99,47 dollars.

"La vague de froid se poursuit en Europe, et on s'attend à des avancées dans le dossier grec: ces deux facteurs alimentent la montée des prix du pétrole", observait Olivier Jakob, analyste de la société suisse Petromatrix.

L'Europe est confrontée depuis une dizaine de jours à une sévère vague de froid, qui dope la demande énergétique du continent, entraînant notamment un pic historique de consommation électrique mardi soir en France.

En Grèce, le Premier ministre Lucas Papademos devait soumettre mercredi aux partis de la coalition gouvernementale la version finale du nouveau mémorandum prévoyant les réformes à mener, nécessaire pour débloquer une nouvelle aide internationale à Athènes et éviter un défaut de paiement du pays en mars.

Cet espoir soutenait sensiblement l'euro face au dollar sur le marché des changes, et l'affaiblissement du billet vert contribuait à rendre plus attractifs les achats de brut, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Le Brent est conforté par une demande robuste, mais aussi par les risques géopolitiques persistants pour les approvisionnements de brut, en particulier en Iran, alors que Téhéran menace toujours d'interrompre immédiatement ses livraisons de pétrole à l'Europe, notaient par ailleurs les analystes de Barclays Capital.

De même, les investisseurs continuaient de surveiller la situation au Nigeria, premier producteur d'Afrique, secoué depuis lundi par une série d'explosions et de fusillades dans le nord du pays.

De son côté, le WTI, même s'il reste sous pression de l'offre abondante de brut en Amérique du Nord, "est soutenu par la fermeture pour maintenance d'un site de traitement de sables bitumineux au Canada, pour deux ou trois semaines", soulignaient les experts de Barclays Capital.

Les investisseurs seront en outre attentifs mercredi au rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE).

Delon les analystes de l'agence Dow Jones Newswires, il devrait faire état d'une hausse de 2,7 millions de barils des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 3 février, ainsi que d'une hausse de 100.000 barils des réserves d'essence et d'un recul de 900.000 des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

Plombé ces dernières semaines par le gonflement des stocks pétroliers aux Etats-Unis, le WTI new-yorkais a enregistré mardi un écart de plus de 20 dollars avec le Brent échangé à Londres, la plus forte différence depuis octobre entre les deux cours pétroliers de référence.

tt



(AWP / 08.02.2012 12h56)


Commenter Le brut poursuit sa hausse, soutenu par les espoirs sur la Grèce


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite