Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York: espoir pour l'Europe

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en nette hausse à New York mardi, rebondissant grâce à un regain d'optimisme pour la situation dans la zone euro, qui ne serait pas rentrée en récession selon le patron de la banque centrale américaine (Fed).

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars a gagné 1,50 dollar par rapport à la clôture de lundi, à 98,41 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 116,23 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), progressant de 30 cents par rapport à la clôture de la veille.

En début d'échanges asiatiques, le Brent est monté jusqu'à 116,70 dollars, un sommet depuis début août.

Le pétrole coté à New York avait ouvert en repli avant de nettement rebondir, "en partie en raison des rumeurs sur la Grèce", a remarqué Rich Ilczysyn, analyste chez ITrader.

Le marché bruissait en effet de rumeurs suggérant que la Grèce est en train de peaufiner les derniers détails d'un accord avec ses créanciers qui permettrait le déblocage d'un deuxième plan d'aide.

"Le discours de Ben Bernanke (le président de la Fed) a également apporté du soutien, en faisant reculer le dollar" face à l'euro, a noté M. Ilczysyn.

Le président de la Réserve fédérale a déclaré mardi ne pas être certain que la zone euro soit entrée en récession comme beaucoup le pensent. "Assurément, des parties (de l'Europe) sont en récession, mais quant à savoir si la zone euro dans son ensemble entre en récession, cela reste à voir", a déclaré M. Bernanke lors d'un audition devant la commission budgétaire du Sénat.

Les analystes pétroliers pointaient par ailleurs un document de la banque d'affaire Goldman Sachs recommandant à ses clients de liquider leurs ventes à découvert d'or noir pour mars, ce qui équivaut à des achats à court terme. "C'est l'élément le plus important", a jugé Rich Ilczysyn.

Goldman Sachs prévoit à un accroissement de l'écart des cours entre le WTI et le Brent de Londres en raison d'un repli attendu du brut coté à New York.

Premier consommateur mondial de brut, les Etats-Unis connaissent depuis quelque semaines une hausse de leurs stocks pétroliers, résultant notamment d'un effritement de la demande sur fond de crise économique et d'hiver inhabituellement doux.

"Je ne serais pas surpris de voir demain (mercredi) une consolidation des stocks américains", a remarqué M. Ilczysyn.

Une prévision partagée par les experts de Nomura qui ont expliqué s'attendre à des importations soutenues et à l'incertitude au Moyen-Orient, avec notamment la crise autour du nucléaire iranien.

rp



(AWP / 08.02.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York: espoir pour l'Europe


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite