Menu
RSS

Nouvelle envolée des prix du brut face au soulèvement égyptien

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont connu une nouvelle envolée lundi, le soulèvement populaire en Egypte ayant contribué à porter le baril à de nouveaux plus hauts depuis deux ans à New York et à Londres, à plus de 100 dollars.

Sur New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 92,19 dollars, pour un gain de 2,85 dollars (+3,19%). Il a atteint 92,84 dollars, son plus haut niveau depuis octobre 2008.

Dans le même temps, le Brent a dépassé la barre des 100 dollars à Londres, franchi pour la dernière fois à cette même époque. Sur l'Intercontinental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance en mars a clôturé à 101,01 dollars, en hausse de 1,59 dollar, après être monté jusqu'à 101,73 dollars.

"De plus en plus, les spéculations vont bon train sur le fait de savoir si le canal de Suez va pouvoir maintenir son flux de trafic", a expliqué John Kilduff, d'Again Capital.

A l'ouverture du marché new-yorkais, les investisseurs avaient un peu repris confiance sur le fait que le pétrole allait pouvoir continuer d'être transporté via l'Egypte. Mais les inquiétudes ont rapidement repris le dessus, même si les médias officiels avaient rapporté que le canal fonctionnait "à pleine capacité".

Petit producteur de brut, l'Egypte occupe toutefois une position-clé dans le transit du pétrole.

"Environ un million de barils par jour transitent par le canal de Suez, en provenance de la région du Golfe en direction de la Méditerranée. De plus, un oléoduc (le Sumed, ndlr) transporte 1,1 million de barils de brut par jour", ont expliqué les analystes de Commerzbank.

De plus, les craintes de voir les troubles se propager à d'autres pays producteurs plus importants persistaient, a rapporté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

L'Egypte a emboîté le pas à la Tunisie, et des manifestations ont été signalées dans d'autres pays de la région, comme en Algérie, qui est un exportateur de pétrole.

"Le marché se demande qui va émerger comme nouveau leader. S'ils sont vraiment anti-occidentaux ou anti-Israël, la prime (sur les prix) politique sera gonflée pour un long moment", a expliqué John Kilduff.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a réagi en affirmant par la voix de son secrétaire général Abdallah Salem El-Badri que l'aggravation de la situation en Egypte pourrait entraîner le blocage de routes pétrolières stratégiques et générer une "pénurie" de brut.

Mais l'Opep est prête à accroître sa production si tel était le cas, a ajouté M. El-Badri.

Si l'Opep devait ordonner une réunion exceptionnelle, ce serait un signal baissier, alors que "toute offre additionnelle devrait supprimer une hausse des prix due à l'instabilité politique", ont observé les analystes de JPMorgan.

Toutefois, M. El-Badri a lié toute intervention à des réserves qui se réduiraient à 53 jours de consommation, un détail qui, lui, est plutôt haussier car il rendrait les investisseurs mal à l'aise par rapport au niveau des stocks, ont souligné les analystes.

rp

(AWP/01 février 2011 06h20)

Commenter Nouvelle envolée des prix du brut face au soulèvement égyptien

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

jeudi 20 avril 2017 à 20:52

Le pétrole finit sans tendance, tentant de se stabiliser

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole n'ont pas vraiment dégagé de tendance jeudi, tentant de reprendre pied au lendemain d'une forte...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite