Menu
RSS
A+ A A-

En hausse dans un marché soutenu par les craintes sur l'offre

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens, soutenus par les craintes persistantes sur l'offre de brut face à la crise iranienne et à la suspension de la production au Soudan du Sud, dans un marché également aidé par un indicateur chinois encourageant.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 112,07 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,09 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 74 cents à 99,22 dollars.

Les inquiétudes sur l'offre mondiale de brut soutenaient le marché, et "la situation iranienne, alors que les tensions entre Téhéran et les Occidentaux menacent de s'aggraver davantage, est toujours une préoccupation majeure" pour les marchés pétroliers, observait Tom Pering, analyste du cabinet britannique Inenco.

Une mission de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) destinée à éclaircir les zones d'ombre du programme nucléaire iranien s'est achevée mardi sans aucun signe de percée.

De leur côté, des parlementaires iraniens étudient toujours la possibilité d'une interruption immédiate des exportations de pétrole du pays à l'Europe. L'Union européenne (UE) avait décidé la semaine dernière un embargo sur le brut iranien, mais seulement de façon graduelle d'ici à juillet pour laisser le temps à ses membres de trouver des sources d'approvisionnements alternatives.

"Par ailleurs, la chute de la production au Soudan du sud, en raison de ses différends avec le Soudan, contribue aussi à tirer les prix du brut vers le haut", ajoutait M. Pering.

Le Soudan du sud a annoncé dimanche suspendre sa production de brut (350.000 barils par jour) car le pays soupçonne son voisin de prélever une partie du pétrole en transit en territoire soudanais.

Sur le front de la demande, "l'expansion de la production manufacturière en Chine constitue une bonne nouvelle, et ce en dépit d'un fléchissement des exportations du pays", poursuivait Tom Pering.

L'expansion de l'activité manufacturière en Chine, premier pays consommateur de brut, s'est poursuivie au mois de janvier, selon un indice PMI officiel publié mercredi.

Cependant les marchés surveillent toujours la situation en Grèce, où se poursuivent les négociations avec ses créanciers privés sur une réduction de la dette du pays.

De plus, avant une série d'indicateurs majeurs aux Etats-Unis (dont le très attendu rapport mensuel sur l'emploi vendredi), "les prix devraient rester soumis à une forte volatilité", tempérait ainsi Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les opérateurs devraient tourner mercredi leur attention vers le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE).

"Un gonflement plus fort qu'attendu des stocks américains de brut constituerait une pression supplémentaire pour le WTI", déjà malmené la veille par une salve d'indicateurs économiques décevants aux Etats-Unis, remarquait M. Kryuchenkov.

Selon les analystes de l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une hausse de 3 millions de barils des réserves américaines de brut sur la semaine achevée le 27 janvier, ainsi que d'une progression de 200.000 barils des stocks d'essence et d'une baisse de 1,3 million de barils des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

jq



(AWP / 01.02.2012 13h01)


Commenter En hausse dans un marché soutenu par les craintes sur l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite