Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine sous les 100 dollars dans un marché moins audacieux

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Le pétrole a terminé en légère hausse jeudi à New York, repassant toutefois sous la barre des 100 dollars, dans un marché soutenu par les déclarations rassurantes de la banque centrale américaine (Fed) quoique légèrement moins audacieux.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars a pris 30 cents par rapport à la clôture de mercredi, à 99,70 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 110,79 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 98 cents.

Après avoir entamé la séance new-yorkaise en hausse, le brut est repassé au-dessous des 100 dollars, le marché de matières premières se montrant plus frileux face à la publication de nouvelles macroéconomiques mitigées.

"L'appétit pour le risque et la volatilité était en hausse hier après les annonces de la Fed (banque centrale américaine), mais aujourd'hui les investisseurs sont moins enclins à prendre des risques pour augmenter leurs profits", a observé Bart Melek, de TD Securities.

"En outre, des rumeurs ont circulé sur le fait que l'Iran est maintenant plus encline à considérer des discussions sur le dossier nucléaire et ça a fait baisser la pression sur le front géopolitique", a ajouté M. Melek.

L'Iran, par la voix de son président Mahmoud Ahmadinejad, s'est dit prêt jeudi à des négociations nucléaires avec les grandes puissances tout en essayant de minimiser l'impact des nouvelles sanctions occidentales contre Téhéran.

"Les problèmes avec l'Iran sont toujours présents dans l'esprit des investisseurs, mais plus on avance, moins le marché craint une perturbation dans notre approvisionnement", a renchéri Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Dans un document à l'intention du G20 publié mercredi, le Fonds monétaire international estime toutefois que le cours du baril de pétrole bondirait de plus de 30 dollars si l'Iran décidait de fermer le détroit d'Ormuz, comme Téhéran menace de le faire.

Les principaux dirigeants européens et américains ont renouvelé ces derniers jours le souhait de voir l'Iran reprendre des négociations "sérieuses" avec le groupe des 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne), tout en affirmant que la balle était dans le camp de Téhéran.

Dans la matinée, le marché était en hausse, réagissant encore aux déclarations de la Fed annonçant qu'elle maintiendrait des taux d'intérêt bas "exceptionnellement bas" jusque "fin 2014 au moins", contre mi-2013 comme indiqué jusqu'à présent.

La banque centrale américaine laisse ainsi la porte ouverte à de nouvelles injections de liquidités dans l'économie.

De ce fait, "les investisseurs recherchent des alternatives (aux banques) pour investir leurs liquidités et, bien évidemment, cela a entraîné une hausse du marché d'actions, du pétrole et des autres matières premières", a-t-il poursuivi.

rp



(AWP / 27.01.2012 06h21)


Commenter Le brut termine sous les 100 dollars dans un marché moins audacieux


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite