Menu
RSS
A+ A A-

Le brut évolue en nette hausse, toujours dopé par la Fed

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole évoluaient en nette hausse jeudi à New York dans un marché toujours dopé par les déclarations de la banque centrale américaine, qui a promis la veille de conserver des taux d'interêt bas, rendant le pétrole plus attractif pour les investisseurs.

Vers 14H30 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars reprenait 1,57 dollar par rapport à la clôture de mercredi, à 100,97 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

"Le marché réagit encore aux déclarations de la Fed annonçant qu'elle va maintenir des taux d'intérêt bas pour une assez longue période", a commenté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

La Fed a confirmé mercredi soir le cap de sa politique monétaire et promis le maintien d'une ligne "hautement accommodante" à l'avenir, passant par celui d'un taux directeur "exceptionnellement bas" jusque "fin 2014 au moins", contre mi-2013 comme indiqué jusqu'à présent.

La banque centrale américaine laisse ainsi la porte ouverte à de nouvelles injections de liquidités dans l'économie.

"C'est difficile pour les investisseurs de garder leur argent sous leur matelas (car) ils ne vont pas gagner d'intérêts au sein des banques".

De ce fait, "les investisseurs recherchent des alternatives (aux banques) pour investir leurs liquidités et, bien évidemment, cela a entraîné une hausse du marché d'actions, du pétrole et des autres matières premières", a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, ces déclarations ont éclipsé les craintes liées à un possible défaut de la Grèce et des chiffres mitigés sur les stocks pétroliers américains.

"Les problèmes avec l'Iran sont toujours présents dans l'esprit des investisseurs, mais plus on avance, moins le marché craint une perturbation dans notre approvisionnement", a estimé M. Lipow.

Selon lui,"les raffineries européennes auront des alternatives, bien que peut-être plus chères", contrairement à la Chine qui achèterait le brut iranien à des prix préférentiels, a-t-il conclu.

Dans un document à l'intention du G20 publié mercredi, le Fonds monétaire international estime toutefois que le cours du baril de pétrole bondirait de plus de 30 dollars si l'Iran décidait de fermer le détroit d'Ormuz, comme Téhéran menace de le faire.

Les principaux dirigeants européens et américains ont renouvelé ces derniers jours le souhait de voir l'Iran reprendre des négociations "sérieuses" avec le groupe des 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne), tout en affirmant que la balle était dans le camp de Téhéran.

L'Iran, par la voix de son président Mahmoud Ahmadinejad, s'est dit prêt jeudi à des négociations nucléaires avec les grandes puissances contrairement à ce que disent les Occidentaux, tout en essayant de minimiser l'impact des nouvelles sanctions occidentales contre Téhéran.

tt



(AWP / 26.01.2012 16h01)


Commenter Le brut évolue en nette hausse, toujours dopé par la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite