Menu
RSS

Le brut fléchit, le marché prudent face à l'Iran et avant les stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole fléchissaient mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant une hausse attendue des stocks de brut aux Etats-Unis, et digérant toujours les conséquences de l'embargo européen décidé lundi contre le brut iranien.

Vers 11H25 GMT (12H25 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 109,75 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 28 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 57 cents à 98,38 dollars.

"Les prix sont sous pression (depuis mardi) face à l'absence d'accord entre la Grèce et ses créanciers privés" sur la dette du pays qui entretient les inquiétudes sur la zone euro, "et face à la forte hausse des stocks de pétrole américains" selon l'estimation de l'association professionnelle API , résumait David Hart, analyste du courtier Westhouses Securities.

Les investisseurs gardaient les yeux tournés vers la Grèce, où se prolongent les tractations entre le gouvernement et les créanciers privés sur un effacement partiel de la dette du pays, les discussions continuant d'achopper sur les taux d'intérêts concédés pour la dette restante.

Par ailleurs, l'organisation professionnelle American Petroleum Institute (API) a estimé mardi soir que les réserves de brut aux Etats-Unis ont enregistré sur la semaine achevée le 21 janvier une hausse spectaculaire de 7,3 millions de barils.

Ce chiffre a ébranlé le marché, avivant les craintes sur la vigueur de la demande énergétique aux Etats-Unis (premier pays consommateur de brut), alors même que le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé mardi ses prévisions de croissance pour l'économie mondiale.

"La demande pétrolière mondiale (...) est freinée par le ralentissement économique général et un hiver particulièrement doux en Amérique du Nord et en Europe (...) Il n'est donc pas étonnant que les prix du baril tendent à s'affaiblir", commentaient les experts de Commerzbank.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les chiffres officiels du Département américain de l'Energie (DoE), attendus mercredi, devraient pour leur part faire état d'une hausse plus modérée des stocks de brut américains, de 700.000 barils la semaine dernière.

Le DoE devrait par ailleurs annoncer une progression de 1,4 million de barils des stocks d'essence et un recul de 500'000 barils des réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillées en cette période hivernale.

Sur le front de l'offre, les tensions dans le dossier iranien étaient quelque peu retombées, après l'accord de l'Union européenne (UE) lundi sur un embargo graduel sur le brut iranien.

Les menaces de Téhéran de fermer le détroit d'Ormuz (par lequel transitent 35% du trafic maritime pétrolier mondial) apparaissaient désormais aux yeux de plusieurs analystes comme des "fanfaronnades", tandis que l'Arabie saoudite devrait compenser l'absence du brut iranien pour les acheteurs occidentaux.

Cependant, "cette prise de position ostensible de l'Arabie saoudite pourrait être considérée comme une agression par l'Iran et jeter de l'huile sur le feu dans la région", avertissaient les analystes du courtier PVM, estimant que les opérateurs resteront très attentifs au dossier iranien.

fah



(AWP / 25.01.2012 12h56)


Commenter Le brut fléchit, le marché prudent face à l'Iran et avant les stocks US

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Le pétrole en Iran


lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...

samedi 04 mars 2017

L'Iran "comprend" que Total attende une décision a…

Téhéran: Le gouvernement iranien "comprend" que le groupe pétrolier français Total attende une "décision finale" des Etats-Unis concernant l'Iran pour concrétiser ses...

samedi 04 février 2017

Pétrole: l'Iran repousse la date limite de son appel d'offre…

Téhéran: L'Iran a repoussé la date limite de son appel d'offres pour le développement de projets liés aux hydrocarbures, exhortant le géant...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York et à Londres, soutenus par l'anticipation...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

mardi 27 juin 2017 à 12:33

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mardi en cours d'échanges européens, tentant de nouveau de se reprendre mais restant proches...

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite