Menu
RSS
A+ A A-

Le brut frôle les 100 dollars, l'Egypte continue d'inquiéter le marché

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole hésitaient lundi en cours d'échanges européens, se stabilisant à New-York mais en léger recul à Londres, où ils avaient frôlé un peu plus tôt le seuil des 100 dollars le baril, dans un marché toujours suspendu aux tensions croissantes en Egypte.

Vers 11h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 98,82 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, cédant 60 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Il avait cependant évolué en hausse sensible dans les échanges asiatiques, grimpant jusqu'à 99,97 dollars vers 03h00, s'approchant encore un peu plus du seuil des 100 dollars, qu'il n'a plus franchi depuis le 1er octobre 2008.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grappillait 7 cents à 89,41 dollars.

Les prix ont bondi, "dopés par une préoccupation croissante des opérateurs sur l'instabilité politique persistante en Egypte", soulignait David Hart, analyste de Westhouse Securities.

"On redoute la possibilité que cette contestation s'étendent à d'autres régions, mais aussi des perturbations potentielles sur l'offre" de brut en cas de blocage de routes pétrolières stratégiques, expliquait-il.

Le canal de Suez, contrôlé par l'Egypte et par lequel transite environ un million de barils par jour, constitue un des principaux passages pour le transport pétrolier entre le Moyen-Orient et l'Europe.

Malgré les nominations au gouvernement annoncées samedi et les violences qui ont fait au moins 125 morts et des milliers de blessés depuis mardi, la mobilisation ne semble pas faiblir en Egypte, avec des manifestations toujours importantes dans les principales villes du pays, dont Suez.

"Il y a un risque de pénurie réelle" pour le marché mondial en cas d'aggravation de la crise égyptienne, a estimé lundi à Londres Abdallah Salem El-Badri, secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

"Si nous observons une véritable pénurie, il faudra que nous agissions" pour y remédier en accroissant la production des pays membres de l'organisation, a ajouté M. El-Badri, dans des propos rapportés par l'agence Dow Jones Newswires.

Il a toutefois estimé que le marché restait pour le moment "bien approvisionné" et que la situation en Egypte "n'était pas hors de contrôle".

"Aucune interruption dans le trafic à Suez n'a été rapportée jusqu'à présent, et ce canal n'est pas aussi important (à l'échelle mondiale) que peut l'être le détroit d'Ormuz (au sud du Golfe) par lequel transitent 40% du pétrole mondial", tempérait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

"C'est pourquoi les tensions entre l'Iran et les pays occidentaux sur la question nucléaire fournissent un arrière-plan favorable aux prix du baril, tandis que les violences en Egypte risquent fort de n'être qu'un évènement temporaire, avec un reflux des cours dès que la situation commencera à se clarifier", a-t-il expliqué.

Le canal de Suez fonctionne toujours "à pleine capacité", ont annoncé lundi des médias officiels égyptiens.

cha

(AWP/31 janvier 2011 12h54)

Commenter Le brut frôle les 100 dollars, l'Egypte continue d'inquiéter le marché


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite