Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en légère hausse après l'embargo européen sur le brut iranien

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole modéraient leur hausse lundi en fin d'échanges européens, dans un marché prudent digérant l'accord des pays de l'Union européenne (UE) sur un embargo graduel sur le brut iranien, et s'inquiétant de perturbations de l'offre au Soudan.

Vers 17h00 GMT (18h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 110,43 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en progression de 57 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait pour sa part 54 cents à 98,87 dollars.

Les cours du baril limitaient nettement leurs gains après avoir gagné jusqu'à 1,50 dollar à Londres comme à New York, peu après l'ouverture des marchés américains, alors que le soutien apporté par de nouvelles sanctions européennes contre Téhéran commençait à s'estomper.

Les pays de l'UE se sont mis d'accord lundi pour imposer un embargo pétrolier graduel contre l'Iran ainsi que pour sanctionner sa banque centrale afin d'assécher le financement de son programme nucléaire - une décision largement anticipée par les investisseurs.

"Cet embargo est déjà en grande partie intégré dans les prix du pétrole", commentait Amrita Sen, analyste de Barclays Capital.

De plus, le report à juillet d'un embargo total "permettra aux pays de muscler leurs stocks pétroliers avant que l'embargo complet soit instauré" et de trouver des sources d'approvisionnement alternatives, "une perspective qui avait déjà pesé sur les cours la semaine dernière", ajoutait-elle.

L'Iran vend environ 20% de son pétrole aux pays de l'UE, notamment à la Grèce, à l'Italie et à l'Espagne.

"Les risques géopolitiques (pour la production mondiale de pétrole) sont récemment devenus si élevés que le marché semble totalement paralysé par l'attentisme, il attend de voir quels changements majeurs et quelles perturbations vont réellement affecter l'offre de brut", relevait Mme Sen.

De fait, les investisseurs guettent désormais la réaction de Téhéran, abondait Peter Beutel, directeur de la société américaine Cameron Hanover.

"L'Iran pourrait prendre des mesures de rétorsion, ce qui ferait bondir les cours du baril", en particulier en cas de perturbations dans le détroit d'Ormuz, soulignait-il. Par cette voie stratégique, contrôlée par l'Iran, transitent 35% du trafic pétrolier maritime mondial.

"Mais l'Iran peut aussi décider d'ignorer cette annonce, et dire comme à son habitude qu'il est assez robuste pour résister à un tel embargo, ou bien il peut décider de revenir à la table des négociations, ce qui ferait baisser la pression sur les prix", ajoutait M. Beutel.

De plus, l'essentiel (65%) des exportations de brut de l'Iran est réalisé vers l'Asie, notamment en direction de la Chine (22%), du Japon (13%) et de l'Inde (12%), qui semblent pour l'instant peu pressés d'emboîter le pas à l'UE.

Cependant, en-dehors de l'Iran, "les inquiétudes sur les approvisionnements de brut se renforcent ailleurs dans le monde, notamment au Nigeria où des attaques meurtrières ont eu lieu ce week-end (...) et au Soudan du Sud, qui a annoncé suspendre sa production", soulignait de son côté David Hufton, analyste du courtier PVM.

Le Soudan du Sud a ordonné vendredi l'arrêt de sa production de pétrole (environ 350'000 barils par jour) en raison d'un différend avec le Soudan, qu'il soupçonne de prélever une partie de ce pétrole lors du transit sur son territoire.

cha



(AWP / 23.01.2012 18h31)


Commenter Le brut en légère hausse après l'embargo européen sur le brut iranien


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite