Menu
RSS
A+ A A-

En hausse, dans un marché empreint d'espoir

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole gagnaient du terrain jeudi en cours d'échanges européens, dans le sillage des Bourses et du marché des devises, après une annonce du Fonds monétaire international (FMI) qui s'est la veille dit prêt à débourser davantage pour lutter contre la crise.

Vers 11H45 GMT (12H45 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 111,38 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 72 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février gagnait 1,01 dollar à 101,60 dollars.

"Quand les Bourses sont de bonne humeur, le pétrole n'est jamais très long à suivre" le mouvement, commentaient Tamas Varga, analyste chez PVM.

Le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué mercredi souhaiter disposer d'au moins 500 milliards de dollars supplémentaires pour faire face à la crise de la zone euro et ses retombées sur l'économie mondiale.

Un renforcement des capacités de prêt du FMI est de nature à rassurer les investisseurs - comme le montrait la bonne tenue des marchés d'actions, car il implique un flot de liquidité renforcé susceptible de soutenir également les achats de brut, notaient des analystes.

Dans ce contexte, les cours de l'or noir étaient portés par un accès de faiblesse du dollar, évoluant jeudi à son niveau le plus faible depuis deux semaines face à l'euro. La faiblesse du billet vert rend plus attractifs les achats de matières premières, comme le brut, libellées dans la devise américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

De plus, "la force des cours jeudi vient de statistiques étonnamment haussières" sur les réserves aux Etats-Unis publiées par l'association professionnelle API la veille, soulignait Tamas Varga.

En effet, l'API a fait état d'une baisse inattendue de près 4,81 millions de barils des stocks de brut lors de la semaine achevée le 13 janvier, signe d'une demande accrue mais également d'une baisse des importations.

Les investisseurs seront attentifs jeudi aux chiffres hebdomadaires officiels des réserves d'or noir du premier consommateur mondial diffusées par le Département américain de l'Energie (DoE), dont la publication a été décalée d'un jour en raison d'un jour férié lundi aux Etats-Unis.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait peindre un tableau opposé, en faisant état d'une hausse des stocks de brut de 2,4 millions de barils.

Les réserves d'essence devraient pour leur part avoir grimpé de 2,6 millions de barils et les stocks de produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage) augmenté de 1,5 million de barils.

Cependant, la hausse des cours restait modérée, car "la prime liée aux risques géopolitiques est proche de basculer alors que l'Iran a indiqué son intention de s'asseoir à la table des négociations sur son programme nucléaire", notaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

L'Iran a affirmé jeudi n'avoir jamais de son histoire tenté de fermer le détroit d'Ormuz, par lequel transite une quantité importante du pétrole transporté par voie maritime dans le monde.

Fin décembre, Téhéran avait menacé de fermer le détroit, par lequel transite environ 35% du transport maritime pétrolier mondial, face aux sanctions engagées par les pays occidentaux pour empêcher les exportations pétrolières de l'Iran, et pousser ce pays à renoncer à son programme nucléaire controversé.

jq



(AWP / 19.01.2012 13h16)


Commenter En hausse, dans un marché empreint d'espoir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite