Menu
RSS

En hausse, dans un marché empreint d'espoir

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole gagnaient du terrain jeudi en cours d'échanges européens, dans le sillage des Bourses et du marché des devises, après une annonce du Fonds monétaire international (FMI) qui s'est la veille dit prêt à débourser davantage pour lutter contre la crise.

Vers 11H45 GMT (12H45 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 111,38 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 72 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février gagnait 1,01 dollar à 101,60 dollars.

"Quand les Bourses sont de bonne humeur, le pétrole n'est jamais très long à suivre" le mouvement, commentaient Tamas Varga, analyste chez PVM.

Le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué mercredi souhaiter disposer d'au moins 500 milliards de dollars supplémentaires pour faire face à la crise de la zone euro et ses retombées sur l'économie mondiale.

Un renforcement des capacités de prêt du FMI est de nature à rassurer les investisseurs - comme le montrait la bonne tenue des marchés d'actions, car il implique un flot de liquidité renforcé susceptible de soutenir également les achats de brut, notaient des analystes.

Dans ce contexte, les cours de l'or noir étaient portés par un accès de faiblesse du dollar, évoluant jeudi à son niveau le plus faible depuis deux semaines face à l'euro. La faiblesse du billet vert rend plus attractifs les achats de matières premières, comme le brut, libellées dans la devise américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

De plus, "la force des cours jeudi vient de statistiques étonnamment haussières" sur les réserves aux Etats-Unis publiées par l'association professionnelle API la veille, soulignait Tamas Varga.

En effet, l'API a fait état d'une baisse inattendue de près 4,81 millions de barils des stocks de brut lors de la semaine achevée le 13 janvier, signe d'une demande accrue mais également d'une baisse des importations.

Les investisseurs seront attentifs jeudi aux chiffres hebdomadaires officiels des réserves d'or noir du premier consommateur mondial diffusées par le Département américain de l'Energie (DoE), dont la publication a été décalée d'un jour en raison d'un jour férié lundi aux Etats-Unis.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait peindre un tableau opposé, en faisant état d'une hausse des stocks de brut de 2,4 millions de barils.

Les réserves d'essence devraient pour leur part avoir grimpé de 2,6 millions de barils et les stocks de produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage) augmenté de 1,5 million de barils.

Cependant, la hausse des cours restait modérée, car "la prime liée aux risques géopolitiques est proche de basculer alors que l'Iran a indiqué son intention de s'asseoir à la table des négociations sur son programme nucléaire", notaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

L'Iran a affirmé jeudi n'avoir jamais de son histoire tenté de fermer le détroit d'Ormuz, par lequel transite une quantité importante du pétrole transporté par voie maritime dans le monde.

Fin décembre, Téhéran avait menacé de fermer le détroit, par lequel transite environ 35% du transport maritime pétrolier mondial, face aux sanctions engagées par les pays occidentaux pour empêcher les exportations pétrolières de l'Iran, et pousser ce pays à renoncer à son programme nucléaire controversé.

jq



(AWP / 19.01.2012 13h16)


Commenter En hausse, dans un marché empreint d'espoir

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

jeudi 20 avril 2017 à 20:52

Le pétrole finit sans tendance, tentant de se stabiliser

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole n'ont pas vraiment dégagé de tendance jeudi, tentant de reprendre pied au lendemain d'une forte...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite