Menu
RSS
A+ A A-

Ouverture en hausse mercredi, toujours porté par l'Iran

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en hausse mercredi à New York, portés par des tensions persistantes sur l'offre à cause de la crise iranienne et d'informations sur une intervention d'envergure du FMI pour soulager la crise de la dette en Europe.

Vers 14H00 GMT (15H00 HEC), le baril de "light sweet crude" pour livraison en février s'échangeait à 101,40 dollars sur le New York Mercantile Exchange, en hausse de 69 cents par rapport à la veille.

"Il y a eu des informations et des rumeurs sur le fait que le Fonds monétaire international (FMI) cherche à augmenter ses ressources de 500 milliards de dollars pour soulager la crise de la dette en Europe et cela a eu une influence positive sur les marchés", a expliqué Matt Smith de Summit Energy (Schneider Electric).

Le FMI a confirmé mercredi qu'il souhaitait augmenter ses ressources prêtables de 500 milliards de dollars supplémentaires, ce qu'il devrait lui permettre de contribuer davantage au sauvetage de la zone euro.

Ces ressources supplémentaires seront demandées aux Etats membres du FMI. L'institution pourrait demander en tout, pour des raisons comptables, jusqu'à 600 milliards de dollars, afin de disposer d'un matelas de sécurité.

"Et pourtant, le marché est surtout tourné vers l'Iran et les tensions géopolitiques", notamment "les déclarations du ministre des Affaires étrangères iranien au sujet de l'Arabie Saoudite", a ajouté M. Smith.

L'Iran a mis en garde mardi l'Arabie saoudite contre une éventuelle augmentation de sa production pétrolière pour compenser le pétrole iranien en cas de sanctions occidentales.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, a qualifié d'inamicaux" les propos du ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi. "Nous invitons les responsables de l'Arabie saoudite à réfléchir davantage", a-t-il déclaré.

"L'Iran est revenu au centre des préoccupations, ce qui favorise une prime au risque sur le pétrole et laisse au second plan les informations conjoncturelles", a noté M. Smith.

L'Union européenne (UE) doit décider le 23 janvier des modalités d'un embargo sur le brut iranien.

Le marché profitait également d'un affaiblissement du billet vert face à un euro revigoré, ce qui rendait plus attractifs les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs détenant d'autres devises.

ft



(AWP / 18.01.2012 16h29)


Commenter Ouverture en hausse mercredi, toujours porté par l'Iran


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite