Menu
RSS
A+ A A-

Les cours grimpent, confortés par l'Iran et de bons indicateurs en Chine

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole grimpaient mardi en cours d'échanges européens, dans un marché dopé par la crise iranienne, par des indicateurs économiques encourageants en Chine, ainsi que par un accès de faiblesse du dollar face à un euro revigoré.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, s'échangeait à 112,46 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,12 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février gagnait 2,06 dollars à 100,76 dollars.

Les cours du baril restaient dopés par les tensions entre les pays occidentaux et l'Iran, qui a enjoint mardi l'Arabie saoudite à "réfléchir davantage" sur sa promesse de compenser toute baisse des importations de brut iranien résultant d'un embargo occidental.

"La dynamique haussière du marché pétrolier est entretenue par ce discours de l'Iran. C'est une claire menace envers l'Arabie saoudite", premier pays exportateur de brut au monde et le seul pays à avoir des capacités de production excédentaires significatives, observait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, a assuré dans un entretien diffusé lundi que son pays pouvait rapidement compenser une baisse des importations iraniennes de brut en cas d'embargo, mais il a également souhaité que les cours du baril "se stabilisent autour de 100 dollars".

"S'il voulait dire que les prix ne doivent pas monter trop au-dessus, cela implique un accroissement prochain de la production (saoudienne). Mais s'il voulait dire que les prix ne doivent pas tomber en-dessous, alors ce nouveau seuil est très supérieur au niveau de 75 dollars le baril", jugé jusqu'alors satisfaisant par l'Arabie saoudite, commentaient les analystes de Commerzbank.

Ainsi le pays ne devrait non plus ouvrir ses vannes en cas d'embargo.

Selon Commerzbank, les propos de M. al-Nouaïmi confortent l'idée que "les prix du pétrole ne vont probablement pas retomber beaucoup en-dessous de 100 dollars le baril pendant un certain temps".

Le marché du pétrole profitait par ailleurs de bonnes statistiques économiques publiées mardi en Chine, deuxième consommateur mondial de brut.

La Chine a enregistré au quatrième trimestre 2011 un taux de croissance de 8,9% de son Produit intérieur brut (PIB), bien supérieur aux prévisions des analystes.

"Cela apaise quelque peu les craintes que la crise de la dette dans la zone euro puisse affaiblir de façon significative la demande énergétique des économies émergentes", soulignaient les experts de Commerzbank.

Enfin, les cours du baril profitaient mardi du rebond de l'euro face au dollar, l'affaiblissement du billet vert rendant plus attractif les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les investisseurs continuaient cependant de surveiller la zone euro, après l'abaissement lundi par l'agence Standard and Poor's de la note du Fonds de soutien de l'Union monétaire (FESF).

"Les optimistes diront que la nouvelle était largement anticipée (après les abaissements des notes de 9 pays de la zone euro vendredi par S&P, ndlr), mais on peut aussi considérer que c'est encore une raison supplémentaire de s'inquiéter" pour la zone euro, estimait M. Hufton.

jq



(AWP / 17.01.2012 13h12)


Commenter Les cours grimpent, confortés par l'Iran et de bons indicateurs en Chine


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite