Menu
RSS
A+ A A-

Marché hésitant, tiraillé entre la zone euro et les tensions sur l'offre

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole connaissaient des fortunes contrastées lundi en cours d'échanges européens, en légère hausse à Londres mais en repli à New York, tiraillés entre craintes sur la zone euro et inquiétudes sur l'offre sur fond de grève au Nigeria et de tensions sur l'Iran.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février s'échangeait à 113,20 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 14 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 28 cents à 101,28 dollars.

"Vendredi, le regain de tensions autour de l'Iran avait largement contribué à atténuer l'effet de mauvais indicateurs sur l'emploi et les ventes de détail en zone euro (...) mais aujourd'hui, les regards se tournent à nouveau vers la situation en Europe avec la rencontre en Nicolas Sarkozy et Angela Merkel", commentaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Le président français et la chancelière allemande se retrouvaient lundi à Berlin pour préparer le prochain conseil européen du 30 janvier, avec, au menu des discussions, les procédures destinées à durcir la discipline budgétaire au sein de l'Union monétaire et visant à rassurer les investisseurs.

Les marchés pétroliers profitaient cependant toujours de la montée des tensions au Moyen-Orient.

Les Etats-Unis ont prévenu dimanche qu'ils répondraient par la force si l'Iran cherchait à bloquer le détroit d'Ormuz, passage stratégique par lequel transite entre un tiers et 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

Les Etats-Unis et l'Union européenne (UE) sont engagés dans un bras de fer avec l'Iran, qu'ils accusent de développer un programme nucléaire à visée militaire, et les Européens ont conclu un accord de principe pour un embargo sur le brut iranien en cas de non-coopération de Téhéran.

"Face à l'escalade permanente de la crise iranienne, les prix restent bien soutenus (...) et la grève générale qui vient de commencer au Nigeria apporte un nouvel appui aux cours du baril, car elle pourrait perturber les approvisionnements" du premier pays producteur africain, observaient les experts de Commerzbank.

Une grève générale était organisée lundi au Nigeria, avec des manifestations de masse contre la récente augmentation des prix du carburant dans le pays, et sur fond d'attentats antichrétiens revendiqués par un groupe islamiste. Selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE), le Nigeria produit quelque 2,10 millions de barils de brut par jour.

jq



(AWP / 09.01.2012 12h31)


Commenter Marché hésitant, tiraillé entre la zone euro et les tensions sur l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite