Menu
RSS
A+ A A-

Le brut bondit, soutenu par la croissance US et l'Egypte, 100 USD en vue

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole bondissaient vendredi en fin d'échanges européens, après la publication de chiffres indiquant une accélération de la croissance aux Etats-Unis, tandis que l'aggravation de la contestation populaire en Egypte exacerbait la nervosité du marché.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 98,46 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 1,07 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance s'envolait de 2,45 dollars à 88,09 dollars.

Il se redressait de façon spectaculaire après avoir touché dans les échanges asiatiques 85,11 dollars, son niveau le plus faible depuis le 1er décembre.

"Les cours du pétrole ont nettement rebondi après la publication des chiffres du PIB (produit intérieur brut) des Etats-Unis pour le quatrième trimestre 2010, qui ont généré un regain d'optimisme pour le marché", notait Myrto Sokou, analyste de la société de courtage londonienne Sucden Financial.

La reprise économique s'est renforcée aux Etats-Unis en 2010, permettant au PIB américain de retrouver son niveau d'avant la crise, avec une augmentation de 2,9% sur un an et une nette accélération sur les trois derniers mois (+3,2% en rythme annuel).

Ces chiffres, bien que moins bons qu'attendu, "confortent les espoirs d'une augmentation de la demande pétrolière des Etats-Unis", premier consommateur de brut de la planète, ajoutait Mme Sokou.

Autre signal favorable: l'université du Michigan a nettement relevé son indice de confiance des consommateurs américains pour janvier.

L'aggravation des manifestations en Egypte, où la contestation gagne en ampleur, est venue renforcer la hausse des cours du baril.

Le marché a été soutenu "par les inquiétudes au sujet de l'Egypte, par la crainte que l'instabilité croissante du pays et dans le reste de l'Afrique du nord puisse affecter le canal de Suez", soulignait Michael Hewson, analyste de CMC Markets, qui notait que le canal "constitue le passage pour l'instant sûr du pétrole et du gaz vers l'Europe".

Un manifestant a été tué vendredi dans la ville de Suez, lors d'accrochages violents entre les manifestants et la police qui ont conduit les autorités à imposer un couvre-feu.

Le bond du prix du WTI new-yorkais lui permettait de réduire l'écart avec celui du Brent échangé à Londres. La différence entre les deux contrats de référence avait atteint plus tôt vendredi un niveau historique de plus de 12 dollars.

"Comme le dirait Shakespeare: même si c'est une folie, elle ne manque pas de logique. La raison de la faiblesse du WTI est bien connue, il s'agit du haut niveau des stocks du terminal de Cushing, qui ne montrent aucun signe de fléchissement", relevait Tamas Varga, analyste de PVM Oil Associates.

Situé dans l'Oklahoma (sud des Etats-Unis), Cushing est le principal centre de stockage du pays, où est conservé le brut pompé dans l'ouest du Texas (WTI) qui sert de référence sur le marché new-yorkais, et ses stocks, qui ne cessent de gonfler, sont proches de la saturation.

Pour les analystes de Commerzbank au contraire, l'écart entre WTI et Brent "le plus grand mystère du moment sur le marché pétrolier". Ils jugent que "les différences fondamentales" entre les deux types de pétrole "n'ont pas changé si radicalement au cours des derniers jours pour expliquer l'énorme écart actuel".

tt

(AWP/28 janvier 2011 18h25)

Commenter Le brut bondit, soutenu par la croissance US et l'Egypte, 100 USD en vue


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite