Menu
RSS
A+ A A-

Le brut perd un peu de terrain après des plus hauts depuis mi-novembre

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, les investisseurs engrangeant quelques bénéfices après des plus hauts atteints depuis mi-novembre à Londres et New York dans un contexte de tension entre l'Iran et les pays occidentaux.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février s'échangeait à 111,58 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 55 cents par rapport à la clôture de mardi, après être monté à 112,59 dollars, son niveau le plus élevé depuis le 15 novembre.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 66 cents à 102,30 dollars, après avoir atteint 103,15 dollars, un plus haut depuis le 17 novembre.

Mardi, "des indicateurs positifs en provenance des Etats-Unis et de Chine ont alimenté un regain d'appétit des investisseurs pour les actifs les plus risqués et ainsi porté les prix des matières premières", et notamment de l'or noir, commentaient les analystes de Commerzbank.

Mais, malgré quelques prises de bénéfices en cours d'échanges européens mercredi, les tensions persistantes entre l'Iran et les pays occidentaux continuaient d'être le principal moteur des transactions pétrolières en ce début d'année, soulignaient les analystes.

L'Iran, que les Etats-Unis et l'Union européenne (UE) soupçonnent de développer son programme nucléaire à des fins militaires, a déjà menacé à plusieurs reprises de fermer le détroit d'Ormuz, un canal stratégique par où transite entre un tiers et 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

Téhéran a testé lundi trois missiles de croisière au dernier jour de manoeuvres navales autour du détroit d'Ormuz, alors que les Etats-Unis et les pays européens menacent d'adopter des sanctions contre les exportations pétrolières de l'Iran.

La Maison Blanche a affirmé mardi que les mises en garde de l'Iran sur la présence militaire américaine dans le Golfe trahissaient sa "faiblesse", tandis que le Pentagone a promis de maintenir ses forces sur place tout en disant vouloir éviter tout affrontement.

Un haut responsable militaire iranien a averti mardi les Américains de ne pas renvoyer leur porte-avions dans le Golfe.

Le baril de pétrole pourrait atteindre 200 dollars en cas de nouvelles sanctions occidentales contre Téhéran, avait de son côté mis en garde le ministre iranien du Pétrole Rostam Qasemi, cité par l'hebdomadaire Aseman en fin de semaine dernière.

L'Iran est le deuxième pays producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Sur le plan de la demande, les investisseurs attendaient la diffusion par le département américain de l'Energie (DoE) jeudi, soit un jour plus tard qu'à l'accoutumée en raison d'un jour férié lundi, des niveaux des réserves de pétrole aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 30 décembre.

Selon des analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une baisse de 1,4 million de barils des stocks de brut, d'une hausse de 1 million de barils de ceux d'essence, et d'un recul de 500'000 barils des réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

fah



(AWP / 04.01.2012 13h21)


Commenter Le brut perd un peu de terrain après des plus hauts depuis mi-novembre


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 27 juillet 2017 à 08:19

Total continue à profiter de la remontée des cours du pétrol…

Paris: Total a continué à bénéficier du redressement des cours du pétrole au deuxième trimestre et publié des résultats meilleurs que prévu...

jeudi 27 juillet 2017 à 05:25

Le pétrole fait une pause en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la baisse jeudi en raison de prises de bénéfices après un net rebond provoqué ces derniers...

mercredi 26 juillet 2017 à 21:02

Le pétrole soutenu par une nouvelle chute des stocks américa…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse mercredi, stimulés par l'annonce d'une baisse des réserves de brut, d'essence...

mercredi 26 juillet 2017 à 18:22

Le pétrole monte face à la baisse des réserves américaines

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi en fin d'échanges européens, galvanisés par la baisse hebdomadaire des réserves américaines, selon...

mercredi 26 juillet 2017 à 17:34

Nigeria: une dizaine de membres d'une mission d'exploration …

Kano (nigeria): Une dizaine de membres d'une équipe d'exploration pétrolière ont été enlevés dans le nord-est du Nigeria lors d'une embuscade attribuée...

mercredi 26 juillet 2017 à 16:44

USA: chute plus importante que prévu des stocks de brut au 2…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une chute deux fois plus importante que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis...

mercredi 26 juillet 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York anticipant une baisse …

New York: Les prix du pétrole montaient à l'ouverture mercredi à New York, encouragés par l'anticipation d'une nouvelle baisse des réserves de...

mercredi 26 juillet 2017 à 13:07

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé l…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, soutenus par la baisse des réserves américaines selon les premières données...

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite