Menu
RSS
A+ A A-

Le brut démarre 2012 au plus haut depuis la mi-novembre

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont bondi à leur plus haut niveau depuis la mi-novembre mardi pour la première séance de l'année à New York, dopés par une salve d'indicateurs industriels positifs dans le monde et sur fond de tensions persistantes entre les pays occidentaux et l'Iran.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en février a terminé à 102,96 dollars sur le New York Mercantile Exchange, en hausse de 4,13 dollars par rapport à vendredi.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 4,75 dollars à 112,13 dollars.

Les cours sont montés au plus fort de la séance à 103,13 dollars à New York, leur plus haut niveau depuis le 17 novembre, et à 112,24 dollars à Londres, niveau inédit depuis le 16 novembre.

Le marché était resté fermé lundi en raison du Nouvel An. Après cette pause, l'année a démarré "sur fond d'indicateurs économiques positifs et de marchés boursiers bien orientés", ont observé les analystes de Commerzbank.

La hausse des cours s'est accélérée à la publication de l'indice ISM d'activité manufacturière aux Etats-Unis, le premier pays consommateur d'or noir, qui a montré une accélération de la croissance plus marquée que prévu en décembre.

Des indices similaires ont révélé un rebond de l'activité industrielle en Chine, le deuxième pays consommateur, et la plus forte accélération de l'activité en six mois en Inde.

Pour Matt Smith, de Summit Energy, la progression du marché pétrolier "s'explique autant par les indicateurs industriels que par le comportement de l'Iran".

La République islamique avait prévenu la semaine dernière qu'elle fermerait le détroit d'Ormuz, par lequel transite plus du tiers du fret maritime pétrolier mondial, si des sanctions étaient décidées par les pays occidentaux contre ses exportations d'or noir.

Mardi, Téhéran a de nouveau haussé le ton, avertissant les Etats-Unis de ne pas renvoyer un de leurs porte-avions, qui avait traversé la semaine dernière ce passage stratégique, dans le Golfe. Mais Washington a promis de maintenir ses navires de guerre déployés dans le Golfe.

"Le marché reste inquiet de la situation autour du détroit d'Ormuz et de possibles perturbations de l'offre en cas de sanctions" contre l'Iran, a observé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"On entend beaucoup de rhétorique autour du détroit d'Ormuz mais pour l'instant, les approvisionnements ne sont pas perturbés. Je ne pense pas qu'ils le seront à moins que l'Iran se trouve dans une situation où le pays ne peut plus vendre de pétrole du tout. Le pays n'aurait alors plus rien à perdre", a-t-il poursuivi.

Le marché surveille aussi avec une inquiétude croissante les violences qui agitent le Nigeria, l'un des premiers producteurs de brut du continent africain. La police a tiré mardi des gaz lacrymogènes et procédé à des interpellations lors de manifestations contre la brusque hausse des prix de l'essence, marquées par la mort d'un homme.

"Avec le début de l'année, les intervenants ont tendance à se positionner à la hausse sur les marchés boursiers et de matières premières", a relevé par ailleurs Andy Lipow.

"Ma première source d'inquiétude concerne surtout la crise de la dette européenne", a-t-il tempéré.

rp



(AWP / 04.01.2012 06h21)


Commenter Le brut démarre 2012 au plus haut depuis la mi-novembre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

mercredi 20 septembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le baril de pétrole new-yorkais s'appréciait à l'ouverture mercredi, soutenu par un regain de spéculations sur une prolongation de l'accord...

mercredi 20 septembre 2017 à 12:43

Le pétrole monte un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi, en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant la publication des données...

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite