Menu
RSS
A+ A A-

Le brut démarre en forte hausse à New York

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole montaient fortement mardi à l'ouverture à New York, soutenus par de bons indicateurs industriels en Chine et en Inde sur fond de tensions persistantes entre les pays occidentaux et l'Iran.

Vers 14H20 GMT, le baril de "light sweet crude" pour livraison en février s'échangeait à 101,80 dollars sur le New York Mercantile Exchange, en hausse de 2,97 dollars par rapport à vendredi. Le marché était resté fermé lundi en raison du Nouvel An.

Après cette pause, l'année démarrait "sur fond d'indicateurs économiques positifs et de marchés boursiers bien orientés", ont observé les analystes de Commerzbank.

Selon des chiffres officiels publiés dimanche, l'activité manufacturière en Chine, le deuxième pays consommateur d'or noir, a légèrement rebondi en décembre, après avoir subi en novembre le premier recul depuis février 2009.

En Inde, l'activité manufacturière a connu sa plus forte accélération depuis six mois en décembre, selon l'indice PMI de la banque HSBC.

Les investisseurs trouvaient également une source de réconfort sur le front européen: en Allemagne, le nombre de chômeurs l'an dernier a atteint son plus bas niveau depuis 1991 et le taux de chômage a reculé à 7,1% en moyenne.

"Les nouvelles économiques sont positives pour les prix du pétrole, et le marché reste inquiet de la situation autour du détroit d'Ormuz et de possibles perturbations de l'offre en cas de sanctions" contre l'Iran, a observé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Le premier vice-président Mohammad Reza Rahimi avait prévenu la semaine dernière que Téhéran fermerait le détroit d'Ormuz, par lequel transite plus du tiers du fret maritime pétrolier mondial, si des sanctions étaient décidées par les pays occidentaux contre les exportations de pétrole de la République islamique.

Mardi, Téhéran a de nouveau haussé le ton, avertissant les Etats-Unis de ne pas renvoyer un de leur porte-avions, qui avait traversé la semaine dernière ce passage stratégique, dans le Golfe.

"On entend beaucoup de rhétorique autour du détroit d'Ormuz mais pour l'instant les approvisionnements ne sont pas perturbés. Je pense pas qu'ils le seront à moins que l'Iran se trouve dans une situation où le pays ne peut plus vendre de pétrole du tout. Le pays n'aurait alors plus rien à perdre", a estimé M. Lipow.

sm



(AWP / 03.01.2012 16h20)


Commenter Le brut démarre en forte hausse à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite