Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en petite hausse, l'écart entre Brent et WTI dépasse 12 dollars

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse vendredi en cours d'échanges européens, sur un marché prudent avant les chiffres de la croissance américaine du quatrième trimestre 2010, alors que se creusait l'écart historique entre les deux contrats de référence.

Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars s'échangeait à 98,04 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 65 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grimpait de 28 cents dollar à 85,92 dollars, après être tombé un peu plus tôt jusqu'à 85,11 dollars, son niveau le plus faible depuis le 1er décembre.

Les cours du baril hésitaient sur un marché nerveux, où les opérateurs continuent de redouter un resserrement de la politique monétaire en Chine, deuxième consommateur de brut de la planète, avant le Nouvel an lunaire début février, et dans l'attente des chiffres du PIB américain publiés vendredi.

"Cet indicateur donnera aux cours du pétrole leur direction pour la fin de la journée", observait Filip Petersson, de la banque SEB.

"Une très bonne surprise pourrait propulser le Brent au-dessus de 100 dollars, même si le potentiel de progression à ce niveau est limité. Des mauvais chiffres pourraient miner encore un peu plus les cours, déjà affaiblis par des températures plus douces et des craintes que la demande chinoise faiblisse" en cas de resserrement monétaire, expliquait-il.

De son côté, le WTI new-yorkais peinait à rebondir, stagnant à des niveaux plus vus depuis début décembre, et creusant l'écart avec le Brent échangé à Londres. La différence entre les deux contrats de référence a atteint un écart historique vendredi, à plus de 12 dollars.

"Comme le dirait Shakespeare: même si c'est une folie, elle ne manque pas de logique. La raison de la faiblesse du WTI est bien connue, il s'agit du haut niveau des stocks du terminal de Cushing, qui ne montrent aucun signe de fléchissement", relevait Tamas Varga, analyste de PVM Oil Associates.

Situé dans l'Oklahoma (sud des Etats-Unis), Cushing est le principal centre de stockage du pays, où est conservé le brut pompé dans l'ouest du Texas (WTI) qui sert de référence sur le marché new-yorkais. Ses stocks, proches de la saturation, ont encore gonflé de 900.000 barils la semaine dernière, à 37,7 millions de barils, non loin de leur pic historique de 2010.

Des indicateurs économiques médiocres publiés jeudi aux Etats-Unis (dont un bond des nouvelles demandes d'allocation chômage) ont également contribué à affaiblir la place new-yorkaise.

Par ailleurs, "nous nous rapprochons pas à pas du moment où nous verrons l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) accroître sa production, si ce n'est déjà fait", ajoutait Mme Varga.

La production exportée par les pays des l'Opep aurait ainsi progressé de 330.000 barils sur les quatre dernières semaines, a estimé jeudi dans un rapport le cabinet Oil Movements, un "pisteur de navires pétroliers" qui fonde ses calculs sur le niveau d'activité dans les ports.

Le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi avait déclaré lundi que l'Opep pourrait augmenter sa production cette année, "afin de faire face à une demande mondiale en hausse".

tt

(AWP/28 janvier 2011 12h51)

Commenter Le brut en petite hausse, l'écart entre Brent et WTI dépasse 12 dollars


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite