Menu
RSS
A+ A A-

Marché sans direction, inquiet pour la demande chinoise

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole cherchait une direction vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché ténu à l'approche de la fin de l'année, partagé entre les tensions autour du détroit d'Ormuz et les inquiétudes sur la demande chinoise.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février s'échangeait à 107,79 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 22 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 27 cents à 99,92 dollars.

Le marché restait volatil dans des volumes d'échanges peu étoffés en l'absence de nombreux opérateurs pour les fêtes de fin d'année.

"Les volumes sont toujours en +mode vacances+ et devraient rester particulièrement bas à l'approche d'un long week-end", a souligné Olivier Jakob, du cabinet Petromatrix.

Du côté de l'offre, l'affrontement verbal entre l'Iran et les Etats-Unis à propos des menaces de Téhéran de fermeture du détroit d'Ormuz, par où transitent entre un tiers et 40% du trafic maritime pétrolier mondial, avait tendance à porter les cours.

Les deux pays ont haussé le ton ces dernières 48 heures après les menaces de Téhéran de fermer le détroit d'Ormuz, un canal stratégique pour le trafic pétrolier mondial, alors que les navires des deux pays paradent dans la région.

"Les craintes géopolitiques et les incertitudes du côté de l'offre devraient augmenter le niveau de volatilité du marché, tandis que les tensions au Moyen-Orient (Irak, Iran, Syrie) pourraient ajouter à la prime de risque", a souligné Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

Mais d'un autre côté, "la croissance de la demande ralentit sur les marchés émergents, tandis que le moral économique est déprimé", ajoute-t-il.

A cet égard, la Chine, deuxième consommateur de pétrole dans le monde, montre de nouveaux signes de ralentissement de son économie, dépendante des exportations.

L'activité manufacturière en Chine a en effet continué de se détériorer en décembre sous l'effet de la crise sur les marchés européen et américain, selon l'indice PMI des directeurs d'achat publié vendredi par la banque HSBC.

L'indice définitif PMI s'élève à 48,7, après 47,7 le mois dernier, a annoncé la banque. Un chiffre supérieur à 50 indique une expansion, un chiffre inférieur à cette limite une contraction.

Autre facteur qui a pesé sur les cours, les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE) publiés jeudi ont montré une hausse inattendue des stocks de pétrole brut et de produits distillés.

ft



(AWP / 30.12.2011 12h44)


Commenter Marché sans direction, inquiet pour la demande chinoise


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite