Menu
RSS

Le brut au plus bas depuis 2 mois à New York, bien en dessous du Brent

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole se sont nettement repliés jeudi à New York, à leurs plus bas niveaux depuis deux mois après la publication d'indicateurs médiocres aux Etats-Unis, offrant un écart de prix jamais vu avec le Brent.

Sur New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 85,64 dollars, en repli de 1,69 dollar par rapport à la veille. Il est descendu en séance jusqu'à 85,51 dollars, son plus bas niveau depuis le 1er décembre.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a cédé 52 cents à 97,39 dollars.

"Le marché boursier est un peu faible, l'euro se renforce (face au dollar), et on a eu quelques indicateurs très médiocres aux Etats-Unis comme les inscriptions hebdomadaires au chômage ou des commandes de biens durables décevantes", a énuméré Matt Smith, de Summit Energy, pour expliquer la faiblesse du marché pétrolier.

Les commandes de biens durables ont reculé en décembre pour le troisième mois d'affilée, et les nouvelles demandes d'allocation chômage ont bondi la semaine passée.

Ce genre de chiffres provoque des inquiétudes pour la demande, tout comme l'annonce un peu plus tôt dans la journée d'un abaissement de la note du Japon par l'agence de notation financière Standard and Poor's en raison du lourd endettement du pays.

"A chaque fois qu'il y a des craintes au sujet d'une dette publique, c'est négatif pour les prix du pétrole", a noté Phil Flynn, de PFGBest Research.

Le rebond observé la veille après six séances de repli a été rayé d'un trait, et le baril de brut texan a encore accru sa différence de prix par rapport au baril de Brent londonien, à un niveau jamais vu de près de 12 dollars.

"Il y a un manque flagrant de confiance dans le WTI", ou West Texan Intermediate, nom du baril de référence à New York, a rapporté Matt Smith.

"L'offre aux Etats-Unis est abondante", a observé de son côté Phil Flynn, tandis que la production en mer du Nord a connu des problèmes et que la demande en Europe et en Asie est soutenue.

Aux Etats-Unis, le terminal de Cushing (Oklahoma, sud), déjà proche de la saturation, a vu ses réserves encore gonfler la semaine passée, de 900'000 barils, à 37,7 millions de barils, selon les chiffres du département de l'Energie.

Il s'agit du principal centre de stockage du pays, où est conservé le brut pompé dans l'ouest du Texas qui sert de référence sur le marché new-yorkais.

Cet écart historique entre le WTI et le Brent ravivait les doutes apparus fin 2008, période où le même phénomène avait déjà été observé, sur la pertinence du WTI dans son rôle d'étalon des prix du brut.

"Il y a un sentiment tellement négatif à l'égard (du niveau des réserves de Cushing), que tous les opérateurs nettoient leurs positions et changent pour le Brent", a souligné Matt Smith.

Les prix des produits distillés et de l'essence prenaient plutôt le sillage des prix londoniens, a d'ailleurs noté l'analyste.

rp

(AWP/28 janvier 2011 06h20)

Commenter Le brut au plus bas depuis 2 mois à New York, bien en dessous du Brent

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 avril 2017 à 21:04

Le pétrole termine en légère hausse mais reste déprimé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement progressé mardi, ne parvenant guère à sortir de la torpeur dans laquelle ils...

mardi 25 avril 2017 à 18:13

Le pétrole recule un peu, le marché attend les réserves amér…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la baisse mardi en fin d'échanges européens, les marchés avançant au pas à la veille...

mardi 25 avril 2017 à 15:26

Sans élan, le pétrole stagne à l'ouverture à New York

New York: Le pétrole stagnait à l'ouverture à New York mardi, le marché se montrant peu enclin à la prise de risque...

mardi 25 avril 2017 à 12:25

Le pétrole peine à rebondir, la Russie inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, la Russie refusant de se joindre aux pays de l'Opep...

mardi 25 avril 2017 à 09:35

Norvège: la production pétrolière augmente en mars

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'or noir d'Europe de l'ouest, a progressé en mars, à 1,734 million...

mardi 25 avril 2017 à 07:18

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole a rebondi mardi en Asie en dépit d'incertitudes sur la capacité de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

lundi 24 avril 2017 à 20:56

Le pétrole termine en baisse, souffrant toujours des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi à New York, les investisseurs continuant à s'inquiéter du haut...

lundi 24 avril 2017 à 18:18

Le pétrole repart en petite baisse dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse lundi en fin d'échanges européens, dans un marché ballotté entre inquiétudes liées à...

lundi 24 avril 2017 à 18:05

France: les prix des carburants toujours en hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur légère hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite