Menu
RSS
A+ A A-

Légère hausse, dans des volumes faibles

prix-du-petrole Paris Paris : Les cours du pétrole étaient en légère hausse mardi, soutenus par les tensions géopolitiques au Proche-Orient, dans un volume de transactions peu étoffé pour cette dernière semaine de l'année.

Vers 10H50 GMT (11H50 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février perdait 4 cents, à 99,64 dollars, par rapport à la clôture de vendredi (les marchés pétroliers étaient fermés lundi). Le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance prenait 29 cents à 108,25 dollars.

Le marché était peu actif pour cette période comprise entre Noël et le Premier de l'an, mais les analystes tablent sur des cours soutenus à moyen terme, en raison des tensions entre l'Iran et l'Occident.

"La persistance de craintes géopolitiques devraient continuer de soutenir les cours", estimaient les analystes de la National Australia Bank dans une note. "Les menaces d'embargo pétroliers pour l'Iran, deuxième plus gros producteur de l'Opep, est un facteur significatif de hausse des prix".

L'Union européenne a indiqué début décembre réfléchir à un possible embargo sur le pétrole de l'Iran, soupçonné par les Occidentaux de développer un programme nucléaire à visée militaire.

Une fermeture du détroit d'Ormuz dans le golfe Persique à cause d'une escalade des tensions politiques pourrait perturber la livraison de presque 12 millions de barils par jour, a expliqué Johannes Benigni, de JBC Energy GmbH dans une note citée par l'agence Dow Jones Newswires.

L'Iran a entamé samedi dix jours de manoeuvres militaires navales autour du détroit, par lequel transite 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

Les marchés financiers fonctionnaient au ralenti pour la dernière semaine de l'année, d'autant que la place londonienne prolongeait encore son week-end de Noël en restant fermée mardi.

"Les prix du brut pourraient continuer à évoluer en hausse alors qu'une série d'indicateurs économiques en provenance des Etats-Unis alimentent un rebond au sein des actifs dits risqués" qui corrige leur chute récente, expliquait Ilya Spivak, de DailyFX.

La semaine passée, des chiffres encourageants sur le chômage avaient apporté un peu de réconfort aux investisseurs. Mardi, les analystes tablaient sur une amélioration du moral des Américains, alors que l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board était attendu à 15H00 GMT.

jq



(AWP / 27.12.2011 12h20)


Commenter Légère hausse, dans des volumes faibles


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite