Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York, juste sous les 100 dollars

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les prix du pétrole ont aligné une cinquième séance d'affilée de hausse vendredi à New York, soutenus par des statistiques économiques positives, sans pour autant se maintenir à plus de 100 dollars à la clôture.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en février a terminé à 99,68 dollars sur le New York Mercantile Exchange, en progression de 15 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a grignoté 7 cents à 107,96 dollars.

Les cours ont effacé en cinq jours la chute de six dollars enregistrée la semaine précédente sur le marché new-yorkais. Comme jeudi, ils ont dépassé les 100 dollars au cours de la séance, avant de finir la journée sous ce seuil.

"C'est une référence importante, qui va certainement opposer de la résistance (à la hausse des prix), mais si le marché boursier parvient à progresser la semaine prochaine, les prix du pétrole vont suivre", a estimé Rich Ilczyszyn, de la maison de courtage iiTrader.

"Personne ne veut rester positionné à la baisse avant le week-end prolongé", a poursuivi le courtier.

Le marché sera fermé lundi, jour férié. Vendredi déjà, les volumes d'échanges sont restés faibles, le marché poursuivant sur sa lancée des jours précédents "sur la base des statistiques économiques aux Etats-Unis, qui s'améliorent", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Après une salve d'indicateurs encourageants pour le premier pays consommateur d'or noir jeudi, le marché a réagi vendredi au fort rebond des commandes de biens durables en novembre (+3,8%), ainsi qu'à la hausse plus marquée qu'attendu des ventes de maisons neuves.

En revanche, revenus et dépenses de consommation des ménages ont progressé moins que prévu sur la même période.

"De nombreux opérateurs préfèrent être positionnés à la hausse vu la situation économique aux Etats-Unis, mais aussi les inquiétudes à l'étranger concernant les violences au Moyen-Orient et perturbations des approvisionnements dans plusieurs régions du monde", a estimé M. Lipow.

Le marché s'inquiète des tensions de plus en plus fortes entre les pays occidentaux et l'Iran, deuxième pays exportateur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) sur le dossier nucléaire.

Les menaces sur l'offre semblent de plus en plus nombreuses dans le monde, avec des émeutes violemment réprimées dans une région pétrolifère au Kazakhstan et une série d'attentat en Irak.

"Après une année pendant laquelle les risques pesant sur la demande ont constitué la première préoccupation du marché pétrolier, avec les inquiétudes concernant les dettes publiques reflétées directement dans les prix du pétrole, on a vu revenir lors de ces dernières semaines les inquiétudes traditionnelles concernant l'offre", ont observé les analystes de Barclays Capital.

"Cette transition s'explique en partie tout simplement par le fait qu'il y a actuellement un nombre inhabituellement important de sources d'inquiétudes concernant l'offre, dont l'Irak, l'Iran, le Nigeria et de nombreux autres producteurs", ont-ils détaillé.

Au Nigeria, la compagnie Shell fait face à une fuite majeure sur ses installations en eaux profondes.

rp



(AWP / 26.12.2011 12h00)


Commenter Le brut finit en hausse à New York, juste sous les 100 dollars


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 juillet 2017 à 13:07

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé l…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, soutenus par la baisse des réserves américaines selon les premières données...

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite