Menu
RSS
A+ A A-

Quatrième séance d'affilée de hausse à New York pour le brut

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont progressé pour la quatrième séance de suite jeudi à New York, le baril dépassant même temporairement les 100 dollars, stimulé par des statistiques économiques encourageantes aux Etats-Unis.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en février a terminé à 99,53 dollars sur le New York Mercantile Exchange, en hausse de 86 cents par rapport à la veille. Il a atteint 100,05 dollars au plus fort de la séance.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a pris 18 cents à 107,89 dollars.

"Les indicateurs sont relativement positifs ici [aux Etats-Unis], l'amélioration globale de la situation économique contribue à tirer les prix vers le haut", a estimé John Kilduff, d'Again Capital.

Pour autant, la barre des 100 dollars "est difficile à franchir: cela envoie un signal de frein à l'économie et à la consommation", a-t-il relevé.

Signe encourageant pour le premier pays consommateur d'or noir, les nouvelles inscriptions au chômage sont tombées la semaine dernière à leur plus bas niveau depuis avril 2008.

L'indice composite du Conference Board, censé indiquer l'évolution de l'activité dans les mois à venir, et l'indice de confiance des ménages de l'Université du Michigan se sont inscrits en hausse.

Ces nouvelles encourageantes ont éclipsé une révision à la baisse de la croissance du PIB des Etats-Unis au troisième trimestre, à 1,8% en rythme annualisé, un chiffre faible.

"Le marché reste partagé entre les inquiétudes concernant l'Europe, des statistiques économiques positives aux Etats-Unis, les sanctions contre l'Iran", a commenté Tom Bentz, de BNP Paribas.

"Vu le faible volume d'échange en raison des fêtes, il ne faut pas grand chose pour faire bouger le marché. A court terme, la tendance est à la hausse depuis quelques jours, mais à l'approche du seuil des 100 dollars, les cours deviennent trop élevés alors que la crise européenne persiste", a ajouté l'analyste.

Selon l'analyste, les cours ont aussi profité jeudi de leur élan de la veille, pris sous l'effet d'une chute spectaculaire des stocks de brut aux Etats-Unis et du prêt massif accordé par la Banque centrale européenne aux établissement financiers de la zone euro.

Le marché reste par ailleurs attentif aux menaces qui pèsent sur l'offre, alors que selon les analystes de JPMorgan, "les événements récents ont signalé une augmentation des risques".

Les opérateurs s'inquiètent notamment des tensions entre les pays occidentaux et l'Iran, le deuxième pays exportateur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, accusé de travailler à la conception de l'arme atomique.

Au Kazakhstan, un autre important exportateur, le président Noursoultan Nazarbaïev a limogé jeudi de hauts responsables du secteur énergétique après un mouvement de grève dans l'industrie pétrolière, qui a dégénéré en violences et a été réprimé dans le sang.

rp



(AWP / 23.12.2011 06h21)


Commenter Quatrième séance d'affilée de hausse à New York pour le brut


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite