Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit sa hausse, dopé par des signaux rassurants en zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi en cours d'échanges européens, après un bond de plus de 3 dollars la veille, dans un marché toujours porté par une série d'indicateurs encourageants en zone euro et aux Etats-Unis, ainsi que par des manifestations au Kazakhstan.

Vers 11H10 GMT (12H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février s'échangeait à 107,00 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 27 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, gagnait quant à lui 51 cents à 97,75 dollars.

Après avoir bondi mardi de 3,09 dollars à Londres et de 3,34 dollars à New York, les cours du baril continuaient leur élan, dans un marché sans grand volume d'échanges.

"Le pétrole est encouragé par un cocktail de bonnes nouvelles macroéconomiques et de montée des risques géopolitiques", observait David Hufton, analyste du courtier PVM.

En zone euro, le marché avait été réconforté par une amélioration inattendue du climat des affaires en Allemagne, et par le succès d'une émission de dette en Espagne. L'annonce mercredi des résultats d'un prêt géant aux banques par la Banque centrale européenne (BCE) renforçait ce regain d'optimisme.

"Cela apparaît comme un moyen alternatif pour la BCE de soulager le marché obligataire (sans acheter directement de la dette des Etats en difficulté, ndlr) tout en apportant aux établissements les liquidités dont ils ont besoin" et pourrait contribuer à un début de solution pour la crise en zone euro, estimait M. Hufton.

Les investisseurs ont en outre été rassérénés mardi par les chiffres de la construction de logements aux Etats-Unis, premier pays consommateur d'or noir, avec un rebond plus fort qu'attendu des mises en chantier en novembre.

Les opérateurs guetteront mercredi les chiffres hebdomadaires des réserves de pétrole des Etats-Unis établis par le Département américain de l'Energie (DoE), indicateur de la robustesse de la demande américaine.

Selon les analystes interrogés par Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une baisse de 2,4 millions de barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 16 décembre, ainsi que sur un recul de 300'000 barils des stocks de produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage).

En revanche, les stocks d'essence sont attendus en hausse de 1,2 million de barils.

Le marché pétrolier est également "soutenu par les menaces sur l'offre mondiale d'or noir", ajoutait David Hufton, rappelant que "outre la Syrie et l'Iran (concernés par des sanctions occidentales durcies), le marché s'inquiète désormais de la production au Kazakhstan".

Un mouvement de protestation de plusieurs milliers de personnes agitait depuis le week-end dernier l'Ouest du Kazakhstan, après la répression brutale d'émeutes, qui a fait au moins 15 morts en trois jours, dans cette région pétrolifère.

Selon des estimations de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), le Kazakhstan pompe plus de 1,6 million de barils de brut par jour, ce qui correspond à ce que produisait la Libye avant l'éclatement de la guerre civile dans le pays au printemps. "On peut donc imaginer l'impact significatif que pourraient avoir les perturbations sur le pétrole kazakh", relevait M. Hufton.

rp



(AWP / 21.12.2011 12h46)


Commenter Le brut poursuit sa hausse, dopé par des signaux rassurants en zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite