Menu
RSS
A+ A A-

L'Opep fixe un plafond de production, sur fond d'incertitudes (synthèse)

prix-du-petrole Vienne Vienne : L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a décidé mercredi de limiter sa production totale à son niveau actuel de 30 millions de barils par jour (mbj), sur fond d'incertitudes sur la solidité de la demande mondiale, mais sans décider un changement des quotas individuels.

Les 12 pays membres du cartel "ont décidé de maintenir leur production au niveau actuel de 30 mbj", a annoncé l'Opep dans le communiqué final de sa 160e réunion, évoquant "les inquiétudes persistantes sur l'état de l'économie mondiale".

Ce plafond de production inclut l'offre de brut de l'Irak, alors que celui-ci était jusqu'alors exempté des quotas de production du cartel -- fixés à 24,84 mbj depuis trois ans pour les onze autres pays membres --, a précisé le secrétaire général de l'Opep Abdallah El-Badri.

La production de l'Opep, qui pompe 35% de l'or noir mondial, avait atteint en novembre 30,68 mbj, au plus haut depuis trois ans, et les onze pays soumis aux quotas étaient loin de les respecter, avec une offre conjuguée de 27,97 mbj, selon les chiffres de l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

DÉMONSTRATION D'UNITÉ

"Ils ont simplement ratifié mercredi leur surproduction de cette année et des années précédentes, en légitimant a posteriori leur non-respect des quotas", a indiqué à l'AFP John Hall, analyste indépendant.

"Ils ont fait la démonstration de leur unité, et ne pouvaient pas agir autrement s'ils voulaient conserver leur crédibilité", a-t-il ajouté.

Lors de leur dernière réunion en juin, les membres de l'Opep n'étaient pas parvenus à s'entendre, les membres les plus "conservateurs", Iran et Venezuela en tête, s'opposant au relèvement des quotas proposé par l'Arabie saoudite.

Les quotas individuels, désormais très loin de la production réelle, n'ont pas fait l'objet de discussions mercredi.

S'AJUSTER AU RETOUR DE LA LIBYE

"Il sera nécessaire de les réviser l'an prochain, mais pas avant que la production libyenne ne retrouve son niveau normal", a estimé M. El-Badri.

D'ici là, les Etats qui avaient augmenté leur production pour compenser le manque de brut durant le conflit libyen, "vont réduire leur offre" pour s'ajuster au retour de la Libye sur le marché et permettre à l'Opep de respecter le plafond des 30 mbj, a assuré M. El-Badri.

L'Arabie saoudite, premier producteur de l'Opep, avait notamment décidé unilatéralement d'accroître sa production, qui a dépassé 10 mbj en novembre, contre 8,55 mbj au premier trimestre de l'année, au grand dam du Venezuela et de l'Iran.

"L'Opep dans son ensemble ne doit pas réduire son offre, seulement les pays du Golfe, afin de laisser de la place" à la production libyenne d'or noir qui a redémarré avec vigueur à partir de septembre, avait souligné mardi le ministre vénézuélien Rafael Ramirez.

"La Libye produit en ce moment même 1 mbj", a annoncé mercredi M. El-Badri, une estimation très supérieure au chiffre de 600'000 barils par jour annoncé courant novembre par la Compagnie nationale libyenne (NOC) - et le pays pourrait retrouver mi-2012 son niveau d'avant-guerre (1,6 mbj).

L'ARABIE A SES PROPRES CLIENTS

De son côté, l'Arabie ne semblait pas, avant la réunion, particulièrement encline à réduire son offre de brut - actuellement à son plus haut niveau depuis plus de vingt ans.

"Nous ne réagissons pas à ce que fait la Libye. Nous avons nos propres clients, qui sont différents", avait fait valoir le ministre saoudien Ali al-Nouaïmi avant la rencontre.

Reposant sur l'auto-discipline des différents Etats membres, "le plafond des 30 mbj constitue une cible de production, mais nous devons rester flexibles s'il le faut", a d'ailleurs reconnu mercredi la ministre nigériane Diezani Alison-Madueke.

L'Irak assurera l'an prochain la présidence de l'Opep, dont la prochaine réunion aura lieu en juin 2012 à Vienne, siège du cartel.

rp



(AWP / 14.12.2011 17h31)


Commenter L'Opep fixe un plafond de production, sur fond d'incertitudes (synthèse)


La Production de pétrole dans le monde


mercredi 19 juillet 2017

Libye: la compagnie pétrolière NOC vise 1,25 million b/j fin…

Benghazi (libye): Le président de la Compagnie nationale libyenne de Pétrole (NOC) Moustafa Sanalla a annoncé mercredi que la production de pétrole...

mercredi 12 juillet 2017

Pétrole: l'Opep voit une baisse de la demande pour sa produc…

Londres: L'Opep anticipe une baisse de la demande mondiale pour sa production l'année prochaine, face à l'augmentation des pompages de producteurs de...

mercredi 12 juillet 2017

Pétrole: la production augmente, soutenue par le Nigeria et …

Paris: La production de pétrole brut de l'Opep a augmenté en juin par rapport au mois précédent, soutenue principalement par le Nigeria...

mercredi 12 juillet 2017

Pétrole: les compagnies doivent devenir "compatibles…

Istanbul: Les compagnies pétrolières doivent affronter le double défi d'une abondance de l'offre de pétrole et devenir "compatibles" avec un monde bas...

mardi 11 juillet 2017

Norvège: la production de pétrole baisse de 5% en juin

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a baissé de 5% en juin mais reste supérieure...

mardi 11 juillet 2017

Pétrole: une baisse de la consommation est possible d'ici 20…

Istanbul: La demande mondiale de pétrole pourrait baisser d'ici la moitié du siècle si la lutte contre le réchauffement climatique porte ses...

jeudi 22 juin 2017

Pétrole: les réductions de l'offre à leur plus haut niveau e…

Koweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Essam al-Marzouk a annoncé jeudi que la conformité des pays producteurs aux réductions de l'offre avait...

mercredi 21 juin 2017

Norvège: la production pétrolière baisse de 5% en mai

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a baissé de 5% en mai, a annoncé mercredi...

mercredi 14 juin 2017

Pétrole: demande record en 2018 mais la zone non-Opep produi…

Paris: Les pays non-Opep, Etats-Unis en tête, devraient voir la croissance de leur production pétrolière s'accélérer en 2018 à un niveau supérieur...


-Voir toutes les actualités de la production de pétrole

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

jeudi 20 juillet 2017 à 15:00

Le pétrole reste bien orienté et ouvre en hausse à New York

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en hausse jeudi, restant sur leur trajectoire positive de la veille après l'annonce...

jeudi 20 juillet 2017 à 12:12

Le pétrole stable, entre stocks américains et réunion de l'O…

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens après une baisse des réserves américaines et avant des réunions...

jeudi 20 juillet 2017 à 06:53

Les cours du pétrole inchangés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient inchangés jeudi après la hausse des prix de la veille liée à un recul hebdomadaire des...

mercredi 19 juillet 2017 à 20:53

Le pétrole, dopé par un recul des stocks aux USA, termine en…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais ont terminé en hausse mercredi, profitant de la publication d'un rapport du département américain...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite