Menu
RSS
A+ A A-

L'Opep fixe un plafond de production, sur fond d'incertitudes (synthèse)

prix-du-petrole Vienne Vienne : L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a décidé mercredi de limiter sa production totale à son niveau actuel de 30 millions de barils par jour (mbj), sur fond d'incertitudes sur la solidité de la demande mondiale, mais sans décider un changement des quotas individuels.

Les 12 pays membres du cartel "ont décidé de maintenir leur production au niveau actuel de 30 mbj", a annoncé l'Opep dans le communiqué final de sa 160e réunion, évoquant "les inquiétudes persistantes sur l'état de l'économie mondiale".

Ce plafond de production inclut l'offre de brut de l'Irak, alors que celui-ci était jusqu'alors exempté des quotas de production du cartel -- fixés à 24,84 mbj depuis trois ans pour les onze autres pays membres --, a précisé le secrétaire général de l'Opep Abdallah El-Badri.

La production de l'Opep, qui pompe 35% de l'or noir mondial, avait atteint en novembre 30,68 mbj, au plus haut depuis trois ans, et les onze pays soumis aux quotas étaient loin de les respecter, avec une offre conjuguée de 27,97 mbj, selon les chiffres de l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

DÉMONSTRATION D'UNITÉ

"Ils ont simplement ratifié mercredi leur surproduction de cette année et des années précédentes, en légitimant a posteriori leur non-respect des quotas", a indiqué à l'AFP John Hall, analyste indépendant.

"Ils ont fait la démonstration de leur unité, et ne pouvaient pas agir autrement s'ils voulaient conserver leur crédibilité", a-t-il ajouté.

Lors de leur dernière réunion en juin, les membres de l'Opep n'étaient pas parvenus à s'entendre, les membres les plus "conservateurs", Iran et Venezuela en tête, s'opposant au relèvement des quotas proposé par l'Arabie saoudite.

Les quotas individuels, désormais très loin de la production réelle, n'ont pas fait l'objet de discussions mercredi.

S'AJUSTER AU RETOUR DE LA LIBYE

"Il sera nécessaire de les réviser l'an prochain, mais pas avant que la production libyenne ne retrouve son niveau normal", a estimé M. El-Badri.

D'ici là, les Etats qui avaient augmenté leur production pour compenser le manque de brut durant le conflit libyen, "vont réduire leur offre" pour s'ajuster au retour de la Libye sur le marché et permettre à l'Opep de respecter le plafond des 30 mbj, a assuré M. El-Badri.

L'Arabie saoudite, premier producteur de l'Opep, avait notamment décidé unilatéralement d'accroître sa production, qui a dépassé 10 mbj en novembre, contre 8,55 mbj au premier trimestre de l'année, au grand dam du Venezuela et de l'Iran.

"L'Opep dans son ensemble ne doit pas réduire son offre, seulement les pays du Golfe, afin de laisser de la place" à la production libyenne d'or noir qui a redémarré avec vigueur à partir de septembre, avait souligné mardi le ministre vénézuélien Rafael Ramirez.

"La Libye produit en ce moment même 1 mbj", a annoncé mercredi M. El-Badri, une estimation très supérieure au chiffre de 600'000 barils par jour annoncé courant novembre par la Compagnie nationale libyenne (NOC) - et le pays pourrait retrouver mi-2012 son niveau d'avant-guerre (1,6 mbj).

L'ARABIE A SES PROPRES CLIENTS

De son côté, l'Arabie ne semblait pas, avant la réunion, particulièrement encline à réduire son offre de brut - actuellement à son plus haut niveau depuis plus de vingt ans.

"Nous ne réagissons pas à ce que fait la Libye. Nous avons nos propres clients, qui sont différents", avait fait valoir le ministre saoudien Ali al-Nouaïmi avant la rencontre.

Reposant sur l'auto-discipline des différents Etats membres, "le plafond des 30 mbj constitue une cible de production, mais nous devons rester flexibles s'il le faut", a d'ailleurs reconnu mercredi la ministre nigériane Diezani Alison-Madueke.

L'Irak assurera l'an prochain la présidence de l'Opep, dont la prochaine réunion aura lieu en juin 2012 à Vienne, siège du cartel.

rp



(AWP / 14.12.2011 17h31)


Commenter L'Opep fixe un plafond de production, sur fond d'incertitudes (synthèse)


La Production de pétrole dans le monde


mardi 21 novembre 2017

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 14 novembre 2017

Pétrole: l'AIE révise légèrement à la baisse l'augmentation …

Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé mardi qu'elle révisait légèrement à la baisse ses prévisions de croissance de la demande...

lundi 13 novembre 2017

L'Irak veut plus que doubler la production de pétrole à Kirk…

Kirkouk (irak): Le ministre irakien du Pétrole Jabbar al-Louaïbi a affirmé lundi vouloir plus que doubler la production de pétrole de Kirkouk...

lundi 13 novembre 2017

Pétrole: les signes d'un rééquilibrage se confirment (Opep)

Paris: Le marché pétrolier montre des "signes croissants" de "rééquilibrage", a jugé lundi l'Opep, qui a une nouvelle fois révisé ses prévisions...

lundi 13 novembre 2017

Pétrole: la durée de prolongation d'un accord Opep/non-Opep…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Les pays producteurs de pétrole devraient prolonger à l'unanimité fin novembre un accord de réduction de la...

mardi 07 novembre 2017

Pétrole: l'Opep prévoit une production américaine vigoureuse

Paris: La production de pétrole aux Etats-Unis va fortement progresser ces prochaines années, prévoit l'Opep, qui doit prochainement décider si elle va...

jeudi 26 octobre 2017

Pétrole: le prince héritier saoudien pour la réduction de la…

Ryad: Le puissant prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane s'est déclaré en faveur d'une extension au-delà de mars 2018 d'un accord entre...

samedi 21 octobre 2017

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

jeudi 19 octobre 2017

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...


-Voir toutes les actualités de la production de pétrole

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite