Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en forte baisse à New York, le marché surpris par l'Opep

prix-du-petrole New York New York : Les prix du baril de pétrole ont ouvert en forte baisse mercredi à New York, repassant sous le seuil symbolique de 100 dollars le baril après la révision à la hausse du plafond de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Vers 14H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier perdait 3,44 dollars, à 96,70 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les 12 pays du cartels se sont entendus sur un plafond de 30 millions de barils par jour (mbj) pour leur offre conjuguée, ce qui correspond à peu près à leur niveau de production actuelle. Il s'agit toutefois d'une première révision à la hausse des objectifs de production depuis trois ans.

La production de l'Opep, qui pompe 35% de l'or noir mondial, avait atteint en novembre 30,68 mbj, selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

"Ils ont légitimé la surproduction qu'ils effectuent depuis trois ans", a souligné Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, se disant surpris par cette décision.

Les analystes de Commerzbank ont pour leur part jugé "vague" un tel objectif, qui selon eux n'est pas justifié par la demande mondiale.

"Le marché a le sentiment que l'Opep va continuer à produire, peu importe l'état de la demande mondiale", a indiqué M. Lipow.

Autre élément ayant pris de cours les investisseurs: le retour à la normale "plus rapide que prévu" de la production libyenne, qui avait été fortement ralentie par la révolution ayant fait tomber le régime de Mouammar Kadhafi, a précisé M. Lipow.

Le baril avait fortement grimpé mardi après des rumeurs sur un possible exercice militaire iranien de fermeture du détroit d'Ormuz --où transite 40% du brut mondial-- eurent fait flamber le pétrole, notamment à New York où le cours avaient gagné plus de 2%.

Mais Téhéran a démenti mercredi toute intention de fermer ce détroit stratégique, apaisant les marchés.

En outre, "le manque de confiance envers l'Europe se reflète dans l'euro, qui est passé sous 1,30 dollar pour la première fois depuis janvier, ce qui pèse sur les prix du brut", libellés en dollars, a remarqué Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

rp



(AWP / 14.12.2011 15h40)


Commenter Le brut ouvre en forte baisse à New York, le marché surpris par l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite