Menu
RSS
A+ A A-

Les cours se replient légèrement alors que débute la réunion de l'Opep

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mercredi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après un bond de plus de 3 dollars la veille, dans un marché prudent alors que débutait la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 108,74 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 76 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 68 cents, à 99,46 dollars.

Alors qu'ils évoluaient auparavant sans grande direction dans un marché terne, les prix du baril sont montés en flèche mardi en fin d'échanges européens, propulsés par un flot de rumeurs, notaient des analystes.

Parmi ces rumeurs non-confirmées, voire démenties par la suite, certains opérateurs parlaient d'une fermeture du détroit d'Ormuz pour des exercices militaires par l'Iran, qui contrôle ce passage stratégique pour les navires transportant du pétrole.

Ces rumeurs ont même permis aux investisseurs de faire fi d'un renchérissement du dollar, évoluant à des plus hauts depuis janvier face à l'euro, un mouvement traditionnellement de nature à peser sur les prix du baril de brut, libellé en dollar, car il rend ainsi ces achats moins attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les investisseurs optaient également pour la prudence dans l'attente de la conclusion de la réunion des pays de l'Opep mercredi à Vienne, notait Tamas Varga, analyste du cabinet PVM.

Les 12 ministres de l'Opep, qui pompe 35% de l'or noir, devraient s'entendre pour reconduire leurs quotas, inchangés depuis trois ans, estiment les analystes.

"Il n'y a pas de pénurie ou d'excès dans l'offre (...) cet équilibre amènera probablement à ne pas changer le plafond de production actuel", a déclaré le ministre koweïtien Mohammed al-Bassiri mardi.

Les quotas sont fixés à 24,84 millions de barils par jour (mb/j) depuis janvier 2009, mais l'offre réelle des onze pays soumis aux quotas (l'Irak en est exclu) se situe bien au-delà de ce plafond de production. Elle s'élevait en novembre à 27,97 mb/j selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

La réunion se déroule sur fond de divergences entre les membres du cartel, les tensions géopolitiques croissantes autour de l'Iran et les inquiétudes sur la vigueur de l'économie mondiale.

Sur le plan de la demande, les investisseurs seront également attentifs à la diffusion par le département américain de l'Energie (DoE) des statistiques hebdomadaires des réserves de pétrole du pays.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE pourrait annoncer un recul de 2,1 millions de barils des stocks de brut lors de la semaine achevée le 9 décembre.

Les réserves d'essence devraient avoir pour leur part progressé de 1,5 million de barils et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) engrangé 700.000 barils.

jq



(AWP / 14.12.2011 13h01)


Commenter Les cours se replient légèrement alors que débute la réunion de l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite