Menu
RSS
A+ A A-

Le brut tente de rebondir dans un marché sans enthousiasme

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole amorçaient un léger rebond mardi en cours d'échanges européens, dans un marché sans enthousiasme, qui reprenait son souffle après avoir fortement baissé la veille mais restait sous pression sur fond d'inquiétudes sur la demande mondiale.

Vers 11H10 GMT (12H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 108,26 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,00 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 74 cents, à 98,51 dollars, restant fermement ancré sous le seuil de 100 dollars.

"Le timide optimisme observé en fin de semaine dernière après le sommet de l'Union européenne (UE) s'est évaporé" en début de semaine, notait Tamas Varga, analyste du cabinet PVM.

Les dirigeants européens, réunis en sommet à Bruxelles, se sont accordés, à la seule exception du Royaume-Uni, sur le renforcement de la discipline budgétaire conclu par les pays de la zone euro.

Mais, dès lundi, l'agence de notation financière Moody's a prévenu que "la zone euro, et l'Union européenne plus largement, (restaient) sujettes à de nouveaux chocs" tandis qu'une "menace persistante" pèse sur la "cohésion de la zone". Ce verdict a jeté un froid sur les marchés, d'autant que l'agence concurrente Fitch a suivi dans la foulée, prévoyant à court terme "un ralentissement économique significatif" dans toute la zone euro.

Le dollar était le principal bénéficiaire de ce regain d'inquiétude des investisseurs sur la zone euro, poussant lundi la monnaie américaine à son niveau le plus élevé face à la monnaie unique depuis début octobre, un mouvement de nature à rendre le brut, libellé en dollar, moins attractif pour les acheteurs munis d'autres devises.

Et si les cours reprenaient leur souffle mardi, aidés par quelques achats à bon compte, la prudence restait de mise sur le marché à la veille de la réunion à Vienne des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). L'Iran, qui préside cette année le cartel, avait annoncé dimanche qu'il souhaitait voir l'Arabie saoudite et le Koweït "réduire leur surproduction" pour tenir compte du retour plus rapide que prévu de la production libyenne d'hydrocarbures sur le marché.

Mais tout abaissement des quotas "n'aurait qu'un effet positif temporaire sur les prix", du fait des niveaux toujours élevés de production du cartel, prévenait M. Varga.

Autre source de pression sur les cours, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a révisé en nette baisse ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour 2011 et 2012 en raison de "l'aggravation" du contexte économique et de prix élevés, dans son rapport mensuel publié mardi.

fah



(AWP / 13.12.2011 12h40)


Commenter Le brut tente de rebondir dans un marché sans enthousiasme


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite