Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en baisse à New York: pessimisme généralisé pour l'Europe

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du baril de pétrole ont terminé en net repli à New York lundi, l'optimisme suscité par le sommet européen de la semaine dernière ayant fait place à l'inquiétude après que Moody's a estimé que les mesures décidées ne suffiraient pas pour enrayer la crise.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en janvier a terminé en recul de 1,64 dollar par rapport à vendredi, à 97,77 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a clôturé à 108,62 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), au même niveau que vendredi soir.

"C'est toujours la même histoire", a soupiré Tom Bentz, de BNP Paribas.

"Vendredi on a eu une hausse après l'accord au sein de l'UE, mais ensuite les gens ont pris du recul et analysé (le plan) et ont été déçus que ça n'aille pas plus loin", a-t-il résumé

"Moody's a mis la zone euro sous une forte pression", a commenté Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

De fait, l'agence de notation a estimé lundi que "l'absence de mesures pour stabiliser les marchés à court terme signifie que la zone euro, et l'Union européenne plus largement, restent sujettes à de nouveaux chocs et que la cohésion de la zone euro demeure sous une menace persistante".

Moody's envisage donc toujours d'abaisser les notes souveraines des pays de l'Union européenne, une dégradation qui pourrait intervenir durant le premier trimestre 2012.

Ces propos interviennent alors la zone euro attend déjà fébrilement la décision de Standard & Poor's, qui a annoncé son intention de se prononcer "aussitôt que possible" - au vu des résultats du sommet européen -, sur les notes de quinze pays de l'Union monétaire. Une perte du AAA français semble désormais inévitable.

"Si (les agences de notation) devaient nous le retirer, nous affronterions cette situation avec sang-froid. Ce serait une difficulté de plus, mais pas insurmontable", a jugé le président français Nicolas Sarkozy dans Le Monde.

Dans ce contexte, les investisseurs se détournaient de la monnaie unique au profit du dollar, valeur refuge, ce qui pesait sur les cours de pétrole, l'or noir étant libellé en billets verts.

L'euro a ainsi touché lundi un plus bas depuis début octobre.

En outre, "la Chine ajoute de l'incertitude, il y a de plus en plus de signes montrant que l'économie (de ce pays) est en train de ralentir", a remarqué Phil Flynn, de PFG Best Research.

L'excédent commercial chinois s'est ainsi contracté de 35% en novembre, selon les chiffres publiés samedi par les douanes chinoises. Les exportations ont progressé de 13,8% à 174,46 milliards de dollars sur un an, mais elles ralentissent: en octobre, elles avaient encore augmenté de 15,9%, en septembre de 17,1% et en août de 24,5%.

rp



(AWP / 13.12.2011 06h21)


Commenter Le brut finit en baisse à New York: pessimisme généralisé pour l'Europe


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 20:56

La hausse de la production américaine d'or noir pèse sur le …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse vendredi, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ayant à...

vendredi 19 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole recule, l'AIE alarme avec ses prévisions sur les …

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, en baisse nette sur la semaine alors que l'Agence internationale de...

vendredi 19 janvier 2018 à 15:24

Le pétrole new-yorkais lesté à l'ouverture par l'offre améri…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture vendredi alors que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a à son tour...

vendredi 19 janvier 2018 à 12:12

Le pétrole recule, l'AIE prévoit une production américaine r…

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que les inquiétudes du marché sur un éventuel bond de...

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue aux Etats-Unis, le rééq…

Paris: En dépassant les 10 millions de barils par jour, les Etats-Unis devraient battre leur record historique de production d'or noir cette...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite