Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule sur un marché peu convaincu par l'Union européenne

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens, les investisseurs semblant peu convaincus de l'efficacité du nouveau pacte d'"union de stabilité budgétaire" sur lequel se sont entendus les pays de l'Union européenne (UE), à l'exception du Royaume-Uni.

Vers 11h20 GMT (12h20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 107,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,18 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 1,28 dollar, à 98,13 dollars, restant cantonné sous le seuil de 100 dollars.

Les prix du brut étaient sous pression, alors que le dollar retrouvait un peu de vigueur, notamment face à l'euro, aidé par le scepticisme des investisseurs vis-à-vis l'efficacité de l'accord sur le renforcement de la discipline budgétaire, conclu par les pays de la zone euro et auquel les autres membres de l'Union européenne (UE) à l'exception du Royaume-Uni se disent prêts à se joindre.

Le renforcement du billet vert rend moins attractifs les achats de brut, libellé en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Le marché reste indécis face à ce projet, étant donné notamment que certains détails doivent toujours faire l'objet d'un accord et donc au préalable de débats intenses", commentait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

Ainsi "le marché prend son temps pour digérer le sommet de la semaine dernière", et semble peu enclin à être très enthousiasmé par les décisions prises vendredi, observait M. Kryuchenkov.

Par ailleurs, "des prévisions de températures plus douce que d'habitude pour la saison aux Etats-Unis ont balayé les espoirs de voir la demande" énergétique du pays, le plus gourmant au monde, rebondir nettement, ce qui pèse sur les cours, notaient les analystes du cabinet JBC Energy.

Les investisseurs ouvraient ainsi la semaine sur une note de prudence qui devrait perdurer jusqu'à la réunion mercredi à Vienne des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

"Alors que le moral des marchés est en berne, comme les perspectives de l'économie mondiale, et que la production libyenne fait un retour plus rapide que prévu, certains membres, au premier rang desquels l'Iran, ont appelé à une baisse des quotas" de production du cartel, soulignait JBC Energy.

Mais pour ces experts, "aucun changement officiel n'est à attendre, étant donné les tensions géopolitiques persistantes (notamment entre Iran et pays occidentaux, ndlr) et les incertitudes sur l'approvisionnement du marché" dont l'étroitesse persistante devrait, à court terme, soutenir les cours du baril.

cha



(AWP / 12.12.2011 12h51)


Commenter Le brut recule sur un marché peu convaincu par l'Union européenne


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite