Menu
RSS

Le brut repasse sous les 100 dollars à New York, déprimé par la BCE

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont fini en nette baisse jeudi à New York, plombés par l'opposition de la Banque centrale européenne (BCE) à une intervention massive sur le marché obligataire, une mesure que souhaitait vivement le marché.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier, qui avait ouvert en hausse, a reculé de 2,15 dollars par rapport à mercredi, pour repasser sous la barre symbolique des 100 dollars, à 98,34 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a terminé à 108,11 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en recul de 1,42 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

La Banque centrale européenne a décidé jeudi de baisser son principal taux directeur d'un quart de point de pourcentage à 1%, une décision largement attendue par les analystes.

L'abaissement du taux directeur européen "même s'il avait déjà été anticipé par le marché, est favorable (...) car cela va favoriser l'ajout de liquidité", a noté Phil Flynn, de PFG Best Research.

Cette décision a brièvement soutenu une hausse des cours, avant que le président de la BCE Mario Draghi ne réitère en conférence de presse son opposition à une intervention massive de son institution face à la crise, appelant plutôt les gouvernements à "faire le maximum".

M. Draghi "a douché les espoirs de voir (l'institution de Francfort) acheter des obligations comme le voulaient les marchés", a commenté Tom Bentz de BNP Paribas.

Certains cambistes espéraient voir l'institution de Francfort annoncer un renforcement de sa participation sur le marché obligataire en rachetant des obligations des pays lourdement endettés de la zone euro, une action vue par de nombreux économistes comme la seule solution crédible pour rassurer les marchés et mettre un terme à la contagion de la crise.

"Les prix ont déjà intégré une fin positive du sommet et donc n'importe quel signe d'un échec se fera très vite sentir négativement dans les cours", a expliqué M. Bentz, se disant "fatigué" que les marchés soient "esclaves" de la situation en Europe.

En outre, la BCE a maintenu sa prévision de 1,6% pour cette année, et elle a livré une première estimation pour 2013, d'une croissance de 1,3% en zone euro.

Sur le front américain, les cours ont été brièvement portés par la forte baisse des nouvelles inscriptions au chômage, qui sont tombées à leur niveau le plus faible en un peu plus de dix mois.

"C'est bien mieux qu'espéré", a commenté Matt Smith de Summit Energy (groupe Schneider Electric), expliquant que le marché commence à envisager un baril autour de 150 dollars "alors que les tensions géopolitiques continuent de croître en l'Iran et l'Occident".

En particulier, les opérateurs surveillent toute décision de l'Union européenne sur un possible embargo sur le pétrole iranien.

Cet embargo priverait les Européens de 450'000 barils par jour, "qui seront pour eux très difficiles à remplacer", avait estimé mercredi Abdallah El Badri, le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

De plus, l'accroissement plus rapide qu'attendu de la production libyenne depuis la fin de la guerre civile dans le pays en août "n'arrive pas à apaiser les marchés pétrolier, peut-être par ce que les exportations restent très inférieures à ce qui est produit", ont souligné les experts de Commerzbank.

Ainsi, "même si la Libye pompe actuellement plus de 800'000 barils par jour, la Compagnie nationale (NOC) ne table que sur des exportations un peu inférieures à 300'000 barils par jour en décembre", ont-ils rapporté.

rp



(AWP / 09.12.2011 06h21)


Commenter Le brut repasse sous les 100 dollars à New York, déprimé par la BCE

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 30 mai 2017 à 12:48

Syrie: l'économie et le secteur pétrolier mis à genoux par l…

Damas: L'économie de la Syrie est à genoux et la production pétrolière réduite à néant après six ans de guerre, ont reconnu...

mardi 30 mai 2017 à 12:30

Le pétrole recule, marché morose après l'Opep

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, les marchés digérant peu à peu la réunion de l'Opep et...

lundi 29 mai 2017 à 11:36

Reprise des barrages filtrants autour des dépôts pétroliers

Paris: Des conducteurs de camions transportant des matières dangereuses (carburant, gaz, produits chimiques...) ont repris lundi, après une pause dominicale, la grève...

lundi 29 mai 2017 à 05:58

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi en Asie, les marchés redoutant que la décision de l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite