Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte prudemment en attendant la BCE et le sommet européen

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient prudemment jeudi en cours d'échanges européens, mais le marché restait sur ses gardes avant une décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et le début d'un sommet européen jugé décisif pour résoudre la crise des dettes.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 110,36 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 83 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 52 cents, à 101,01 dollars. Il s'était brièvement replié mercredi sous le seuil de 100 dollars, pour la première fois depuis une semaine.

Les cours du baril tentaient de se ressaisir après avoir sensiblement perdu du terrain la veille, après l'annonce d'une hausse inattendue de 1,3 million de barils des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière, tandis que les réserves d'essences bondissaient quant à elle de plus de 5 millions de barils.

"L'humeur des opérateurs a été lestée par cette forte augmentation des stocks américains, mais aussi par un cocktail d'inquiétudes sur l'issue du sommet européen" qui débutera jeudi soir et se prolongera vendredi, expliquaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Alors que les pays de l'Union monétaire sont engagés dans d'intenses tractations en vue de ce sommet visant à résoudre la crise des dettes en zone euro, le gouvernement allemand a fait part mercredi de son pessimisme sur la possibilité d'un accord, contribuant à refroidir l'enthousiasme des marchés.

"Mais les cours du baril se reprenaient jeudi, ce qui montre que les investisseurs font preuve d'attentisme, ils vont scruter quelle direction prendront les discussions lors de ce sommet. Ils attendent aussi la décision de la BCE, qui pourrait potentiellement faire état d'une relance monétaire" propre à stimuler les marchés, notaient les experts de JBC Energy.

La BCE pourrait annoncer une nouvelle baisse de son principal taux directeur à 1%, contre 1,25% actuellement, ainsi que de nouvelles mesures en faveur des banques, selon de nombreux analystes.

Par ailleurs, les tensions géopolitiques au Moyen-Orient "empêchent tout recul prononcé des cours du pétrole pour le moment", ajoutaient les analystes de Commerzbank.

Les opérateurs surveillent ainsi toute décision de l'Union européenne (UE) sur un possible embargo sur le pétrole iranien, après un durcissement des sanctions financières contre Téhéran décidé la semaine dernière.

Cet embargo priverait les Européens de 450.000 barils par jour, "qui seront pour eux très difficiles à remplacer", avait estimé mercredi Abdallah El Badri, le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

De plus, l'accroissement plus rapide qu'attendu de la production libyenne, depuis la fin de la guerre civile dans le pays en août, "n'arrive pas à apaiser les marchés pétrolier, peut-être par ce que les exportations restent très inférieures à ce qui est produit", soulignaient les experts de Commerzbank.

Ainsi, "même si la Libye pompe actuellement plus de 800.000 barils par jour, la Compagnie nationale (NOC) ne table que sur des exportations un peu en-dessous de 300.000 barils par jour en décembre", rapportaient-ils.

fah



(AWP / 08.12.2011 12h31)


Commenter Le brut monte prudemment en attendant la BCE et le sommet européen


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite