Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie, stocks américains et craintes en zone euro pèsent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient mercredi en fin d'échanges européens, dans un marché refroidi par un regain de craintes sur la zone euro à la veille d'un sommet européen jugé décisif, et plombé par une hausse surprise, pour la deuxième semaine consécutive, des stocks américains de brut.

Vers 17H15 GMT (18H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 109,67 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,14 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 80 cents, à 100,48 dollars.

"Les marchés pétroliers ont connu le même accès de faiblesse que les Bourses, grimpant en début d'échanges européens avant d'effacer leurs gains, à mesure que s'estompait l'espoir des opérateurs sur la possibilité d'une solution" à la crise des dettes en zone euro lors du sommet européen de jeudi et vendredi, indiquait Michael Hewson, du courtier CMC Markets.

Les pays de l'Union monétaire sont engagés dans d'intenses tractations en vue de ce sommet, où ils devraient notamment discuter de la proposition franco-allemande d'un "nouveau traité" européen prévoyant "des sanctions immédiates" en cas de non-respect de la maîtrise du déficit.

Le gouvernement allemand a indiqué mercredi anticiper "des discussions très exigeantes" avec ses partenaires européens, tandis qu'une source proche du gouvernement allemand l'a décrit "plus pessimiste que la semaine dernière" sur l'issue du sommet, des propos qui ont contribué à refroidir l'enthousiasme des marchés.

"Les volumes d'échanges sont modérés, les opérateurs attendent le sommet européen", observait de son côté Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital, pour qui "l'espoir d'un accord sur un changement des traités et un contrôle plus strict des budgets nationaux" avait alimenté "un optimisme prudent" des investisseurs en cours d'échanges européens.

"Ils attendent également de voir ce que fera la Banque centrale européenne (BCE)", dont une décision de politique monétaire est attendue jeudi: "une baisse des taux de la BCE pourrait, à court terme, donner un coup de fouet aux prix du pétrole et aux autres cours de matières premières", en alimentant les flots d'investissement vers ces marchés, estimait M. Kryuchenkov.

Le marché pâtissait par ailleurs du rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE).

Il a fait état d'une hausse inattendue de 1,3 million de barils des stocks américains de brut lors de la semaine achevée le 2 décembre, et d'un bond de 5,1 millions de barils des réserves d'essence, alors que les analystes s'attendaient à une hausse de seulement 600.000 barils.

Les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'orée de la saison hivernale, ont quant à eux augmenté de 2,5 millions de barils, plus du double attendu par les analystes.

"Cela ravive l'inquiétude sur la faiblesse de la demande" aux Etats-Unis, premier pays consommateur de brut, commentait Torbjorn Kjus, analyste de DnB Nor Markets.

Selon lui, "la montée des stocks des produits distillés s'explique par une forte accélération de la cadence des raffineries", et "la consommation ne progresse pas suffisamment" pour absorber cette offre.

sm



(AWP / 07.12.2011 18h49)


Commenter Le brut se replie, stocks américains et craintes en zone euro pèsent


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite