Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en légère hausse, le marché craint une action de S&P

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont terminé sur une légère hausse lundi à New York, effaçant une bonne partie de leurs gains après la publication d'informations sur une prochaine baisse de la note de six Etats européens par l'agence de notation Standard & Poor's.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a progressé de 3 cents, à 100,99 dollars le baril, sur le New York Mercantile Exchange (NYMEX).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance a fini à 109,81 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 13 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Les cours de l'or noir avaient ouvert en nette hausse, portés par l'optimisme généré par le volontarisme de Paris et Berlin dans le dossier de la crise de la dette, ainsi que les tensions toujours vives entre l'Iran et les pays occidentaux.

Mais ils se sont nettement repliés, passant dans le rouge avant de finalement repasser légèrement au-dessus des prix à l'ouverture, lorsque le Financial Times a publié sur son site internet un article faisant état de l'intention de l'agence de notation Standard & Poor's de mettre sous surveillance négative l'Allemagne, la France, les Pays-Bas, l'Autriche, la Finlande et le Luxembourg.

L'agence de notation "a averti l'Allemagne et les autres (pays) triple A membres de la zone euro qu'ils risquent de voir leur excellente note abaissée en raison de l'aggravation des problèmes économiques et politiques dans le bloc de la monnaie unique", a écrit le quotidien Financier.

La publication de ces informations "a fait reculer l'euro et les prix du pétrole sont repartis à la baisse", a souligné Tom Bentz, de BNP Paribas.

Valeur refuge, le dollar a été alors plébiscité par les investisseurs. Or les prix pétroliers sont libellés en billets verts, ce qui rend le pétrole moins attractif lorsque le dollar se valorise.

Après avoir rencontré la chancelière allemande Angela Merkel, le président français Nicolas Sarkozy avait annoncé lundi que la France et l'Allemagne souhaitaient un "nouveau traité" de l'Union européenne, à 27, soit l'ensemble de ses membres, ou à 17, les membres de la zone euro auxquels pourraient se joindre d'autres Etats volontaires.

Selon le président français, cet accord fera l'objet d'une lettre détaillée mercredi au président de l'UE, Herman Van Rompuy, à la veille de l'ouverture d'un nouveau sommet européen de crise à Bruxelles.

Les cours de l'or noir ont en outre également reflété "l'inquiétude grandissante envers l'Iran", a relevé John Kilduff, analyste chez Again Capital. "La prime au risque géopolitique est de retour", a-t-il souligné.

L'Iran a annoncé dimanche avoir abattu un drone américain, alors que l'Union européenne (UE) et le Sénat américain ont durci la semaine dernière leurs sanctions financières contre l'Iran, dont le programme nucléaire inquiète les Occidentaux, et après un saccage de l'ambassade britannique à Téhéran.

Les Européens disent préparer des sanctions visant le secteur pétrolier de l'Iran -- deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) -- qui contrôle également le détroit stratégique d'Ormuz, par lequel transite près de 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

"La bonne nouvelle c'est que les Emirats arabes unis ont dit que l'oléoduc devant contourner le détroit d'Ormuz était presque fini", a souligné Phil Flynn, de PFG Best Research.

rp



(AWP / 06.12.2011 06h21)


Commenter Le brut finit en légère hausse, le marché craint une action de S&P


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite