Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se stabilise, le dollar et les craintes en zone euro pèsent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché pénalisé par les incertitudes en zone euro et un net renchérissement du dollar, qui n'arrivait pas à profiter des bons chiffres sur l'emploi américain et des tensions croissantes sur l'Iran.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 108,92 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 7 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 6 cents, à 100,26 dollars.

"L'unique facteur de soutien au marché au plan fondamental, ce sont les tensions géopolitique croissantes au Moyen-Orient, avec la question nucléaire iranienne et des violences en Syrie", soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

L'Union européenne et le Sénat américain ont durci jeudi les sanctions, notamment financières, contre l'Iran, deuxième pays producteur au sein de l'Opep, soupçonné par les Occidentaux de chercher à développer l'arme atomique.

"Mais les cours du baril sont toujours freinés par les préoccupations sur la zone euro", que l'annonce d'une rencontre franco-allemande lundi avant le sommet européen crucial du 9 décembre peinaient à dissiper, relevait M. Kryuchenkov.

"La grande crainte est que la crise des dettes souveraines européennes puisse continuer à affecter la croissance mondiale l'année prochaine", ce qui affecterait sévèrement la consommation énergétique "sauf si les marchés restent suffisamment approvisionnés en liquidités", poursuivait-il.

"Pour l'instant, les incertitudes restent trop fortes pour que s'apaise la forte volatilité des cours" du baril, relevait-il.

Les cours ont été brièvement soutenus après la publication du très attendu rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis, traditionnellement considéré comme un baromètre de la santé économique du pays (premier consommateur de brut de la planète).

Le taux de chômage des Etats-Unis est ainsi tombé en novembre à 8,6%, son niveau le plus faible depuis mars 2009.

Mais les prix du baril ont rapidement effacé leurs gains, alors que le dollar remontait fortement face à l'euro, plombé par des prises de bénéfices des investisseurs face à un regain d'inquiétudes sur la situation en zone euro.

Ce raffermissement du billet vert rendait moins attractifs les achats de matières premières libellés en dollars pour les acquéreurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, le marché devrait continuer de pâtir d'un gonflement de l'offre à court terme, estimaient les analystes de Commerzbank. La Compagnie nationale libyenne a ainsi indiqué cette semaine que la production de brut en Libye avait déjà atteint 840'000 barils par jour, un redémarrage bien plus rapide que prévu.

rp



(AWP / 02.12.2011 18h33)


Commenter Le brut se stabilise, le dollar et les craintes en zone euro pèsent


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017 à 16:09

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 24 juillet 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en hausse à New York après une promesse de …

New York: Les cours du pétrole progressaient à l'ouverture à New York lundi, l'Arabie saoudite ayant assuré vouloir limiter ses exportations à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite