Menu
RSS

Le brut se stabilise, le dollar et les craintes en zone euro pèsent

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché pénalisé par les incertitudes en zone euro et un net renchérissement du dollar, qui n'arrivait pas à profiter des bons chiffres sur l'emploi américain et des tensions croissantes sur l'Iran.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 108,92 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 7 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 6 cents, à 100,26 dollars.

"L'unique facteur de soutien au marché au plan fondamental, ce sont les tensions géopolitique croissantes au Moyen-Orient, avec la question nucléaire iranienne et des violences en Syrie", soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

L'Union européenne et le Sénat américain ont durci jeudi les sanctions, notamment financières, contre l'Iran, deuxième pays producteur au sein de l'Opep, soupçonné par les Occidentaux de chercher à développer l'arme atomique.

"Mais les cours du baril sont toujours freinés par les préoccupations sur la zone euro", que l'annonce d'une rencontre franco-allemande lundi avant le sommet européen crucial du 9 décembre peinaient à dissiper, relevait M. Kryuchenkov.

"La grande crainte est que la crise des dettes souveraines européennes puisse continuer à affecter la croissance mondiale l'année prochaine", ce qui affecterait sévèrement la consommation énergétique "sauf si les marchés restent suffisamment approvisionnés en liquidités", poursuivait-il.

"Pour l'instant, les incertitudes restent trop fortes pour que s'apaise la forte volatilité des cours" du baril, relevait-il.

Les cours ont été brièvement soutenus après la publication du très attendu rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis, traditionnellement considéré comme un baromètre de la santé économique du pays (premier consommateur de brut de la planète).

Le taux de chômage des Etats-Unis est ainsi tombé en novembre à 8,6%, son niveau le plus faible depuis mars 2009.

Mais les prix du baril ont rapidement effacé leurs gains, alors que le dollar remontait fortement face à l'euro, plombé par des prises de bénéfices des investisseurs face à un regain d'inquiétudes sur la situation en zone euro.

Ce raffermissement du billet vert rendait moins attractifs les achats de matières premières libellés en dollars pour les acquéreurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, le marché devrait continuer de pâtir d'un gonflement de l'offre à court terme, estimaient les analystes de Commerzbank. La Compagnie nationale libyenne a ainsi indiqué cette semaine que la production de brut en Libye avait déjà atteint 840'000 barils par jour, un redémarrage bien plus rapide que prévu.

rp



(AWP / 02.12.2011 18h33)


Commenter Le brut se stabilise, le dollar et les craintes en zone euro pèsent

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 avril 2017 à 12:15

Le pétrole se stabilise, les réserves américaines et Donald …

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d'échanges européens, peinant à remonter avant les données hebdomadaires du DoE, qui...

mercredi 26 avril 2017 à 07:21

Les cours du pétrole reculent légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse mercredi après l'annonce d'estimations d'une hausse des réserves américaines de brut.

mardi 25 avril 2017 à 21:04

Le pétrole termine en légère hausse mais reste déprimé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement progressé mardi, ne parvenant guère à sortir de la torpeur dans laquelle ils...

mardi 25 avril 2017 à 18:13

Le pétrole recule un peu, le marché attend les réserves amér…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la baisse mardi en fin d'échanges européens, les marchés avançant au pas à la veille...

mardi 25 avril 2017 à 15:26

Sans élan, le pétrole stagne à l'ouverture à New York

New York: Le pétrole stagnait à l'ouverture à New York mardi, le marché se montrant peu enclin à la prise de risque...

mardi 25 avril 2017 à 12:25

Le pétrole peine à rebondir, la Russie inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, la Russie refusant de se joindre aux pays de l'Opep...

mardi 25 avril 2017 à 09:35

Norvège: la production pétrolière augmente en mars

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'or noir d'Europe de l'ouest, a progressé en mars, à 1,734 million...

mardi 25 avril 2017 à 07:18

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole a rebondi mardi en Asie en dépit d'incertitudes sur la capacité de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

lundi 24 avril 2017 à 20:56

Le pétrole termine en baisse, souffrant toujours des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi à New York, les investisseurs continuant à s'inquiéter du haut...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite