Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York, salue la baisse du chômage aux USA

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en hausse à New York vendredi, portés par l'escalade diplomatique entourant le dossier du nucléaire iranien et la chute du chômage plus forte qu'attendu aux Etats-Unis.

Vers 14H20 GMT (15h20 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier gagnait 42 cents par rapport à la clôture de jeudi, à 100,62 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Le taux de chômage est tombé en novembre à 8,6%, son niveau le plus faible depuis mars 2009. La population active a fortement baissé en novembre mais le nombre de personnes sans emploi a chuté près de deux fois plus vite, en reculant de 594.000 par rapport à octobre.

C'est la plus forte baisse du nombre de chômeurs recensée depuis juillet 1983 aux Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut.

"Comme toujours, les chiffres officiels de l'emploi aux Etats-Unis secouent l'ensemble des marchés et font boule de neige", a résumé Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Les cours de l'or noir, qui évoluaient au-delà des 101 dollars avant la publication des chiffres mensuels de l'emploi, ont toutefois quelque peu reculé une fois les statistiques connues.

"Ce sont des chiffres forts mais il semble que le marché s'était préparé à un plus grand recul. On s'attendait à une baisse supérieure", a observé Bart Melek, stratège chez TD Securities.

L'autre grand élément orientant à la hausse les prix du brut restait les tensions entourant l'Iran.

L'Union européenne et le Sénat américain ont durci jeudi les sanctions, notamment financières, contre l'Iran, deuxième pays producteur au sein de l'Opep, soupçonné par les Occidentaux de chercher à développer l'arme atomique.

"Une prime de risque est ajoutée aux cours qui ne devraient pas normalement être si élevés", a noté le stratège, estimant à 15 dollars le décallage entre le cours actuel et le niveau auquel il faudrait s'attendre, compte tenu des fondamentaux du marché.

Le durcissement de ton adopté par les Occidentaux inquiète car "une intervention militaire n'est plus à exclure ce qui aurait une répercussion sur les exportations iraniennes et surtout le trafic dans le détroit d'Ormuz", par lequel transite 40% du pétrole mondial, a expliqué M. Melek.

fah



(AWP / 02.12.2011 15h51)


Commenter Le brut ouvre en hausse à New York, salue la baisse du chômage aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite