Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en nette hausse à New York, dopé par les banques centrales

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole montaient vigoureusement mercredi à l'ouverture à New York, dopés par la détermination des banques centrales à s'attaquer à la crise ainsi que la bonne tenue du marché de l'emploi aux Etats-Unis.

Vers 14H15 GMT, sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en janvier s'échangeait à 101,11 dollars, en hausse de 1,32 dollar par rapport à la veille.

"Le marché salue les nouvelles économiques du jour", a résumé Tom Bentz, de BNP Paribas.

"La principale nouvelle du jour, c'est l'action concertée des banques centrales. Cela va rendre moins onéreux d'emprunter de l'argent. Tous les marchés ont décollé", a-t-il poursuivi.

Les grandes banques centrales de la planète, dont la Banque centrale européenne (BCE) et la Réserve fédérale américaine (Fed), vont, notamment, faciliter et étendre jusqu'en février 2013 les échange de devises entre elles pour soulager le système financier.

"Ce qui a empêché les cours de monter, ce sont les nuages noirs qui s'accumulent sur l'économie. Ces nuages n'ont pas disparu, mais toute tentative d'améliorer la situation est une bonne chose pour l'économie mondiale et donc pour la demande de produits pétroliers", a expliqué M. Bentz.

Plus tôt, les cours avaient été soutenus par l'abaissement par la Banque centrale chinoise des niveaux de réserves obligatoires des banques, afin de leur permettra de prêter davantage et de stimuler l'activité du deuxième pays consommateur mondial de brut.

Aux Etats-Unis, le premier consommateur, les embauches du secteur privé ont fortement augmenté en novembre, selon le cabinet ADP, qui estime les créations de postes à 206.000, bien plus que prévu et que le mois précédent.

Mardi, le baril avait déjà pris 1,58 dollar sur fond de tensions de plus en plus forte entre les pays occidentaux et l'Iran, soupçonné de mettre au point l'arme atomique.

De nouvelles sanctions risquent de "réduire l'offre de produits distillés en Europe et va mettre plus de pression sur le nouvel exportateur de pétrole, les Etats-Unis, pour répondre à la demande mondiale", a estimé Phil Flynn, de PFG Best.

Le marché pétrolier attend pour 15H30 GMT les statistiques hebdomadaires sur l'évolution des stocks pétroliers américains. Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablent sur une baisse légère de 500.000 barils des réserves de brut, une hausse de 1,3 million de barils de celles d'essence, et un recul de 1,1 million de barils de celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

sm



(AWP / 30.11.2011 15h46)


Commenter Le brut en nette hausse à New York, dopé par les banques centrales


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite