Menu
RSS
A+ A A-

Poursuite de la hausse, la zone euro toujours en ligne de mire

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient mardi en cours d'échanges européens, poursuivant l'élan entamé la veille, mais la prudence restait de mise dans un marché toujours inquiet de la crise de la dette européenne, avant une réunion des ministres des finances de la zone euro.

Vers 11H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 110,46 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,46 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressaient de 85 cents à 99,06 dollars.

Les cours du baril avaient grimpé sur la journée de lundi de 2,60 dollars à Londres et de 1,44 dollar à New York, soutenus par de bons chiffres sur la consommation américaine après les fêtes de Thanksgiving la semaine dernière, les tensions qui agitent le monde arabe, mais aussi un regain d'optimisme sur la zone euro --nourri par des rumeurs sur un possible plan d'aide international à l'Italie.

"Il y a eu une certaine euphorie nourrie par les espoirs que des mesures politiques décisives seraient avancées par les dirigeants européens avant le sommet de l'Union européenne (UE) le 9 décembre" pour apporter des solutions à la crise de la dette, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Mais alors que les opérateurs attendent une réunion des ministres des Finances de la zone euro prévue mardi après-midi à Bruxelles, "cette euphorie de lundi est vite retombée", tempérait M. Kryuchenkov, observant que "les inquiétudes macroéconomiques entretiennent la volatilité des échanges".

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a ainsi publié lundi des prévisions drastiquement révisées à la baisse pour la zone euro, déjà entrée selon elle dans une "légère récession", tout comme ses trois premières économies (Allemagne, France et Italie).

"Les responsables européens peinent toujours à élaborer un nouveau plan de sauvetage (pour les pays en difficultés de la zone euro), et même s'ils y parviennent, cela ne changera pas le fait que la croissance économique en Europe restera anémique l'année prochaine", confirmait Olivier Jakob, du cabinet suisse Petromatrix.

L'affaiblissement du dollar face à un euro revigoré depuis lundi contribuait cependant à soutenir les cours du pétrole, rendant plus attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le marché du pétrole restait par ailleurs toujours soutenu par les tensions au Moyen-Orient, alors que le régime syrien de Bachar al-Assad paraît de plus en plus isolé, et que se poursuivent en Egypte des élections législatives cruciales dans un contexte de crise politique aiguë.

Les opérateurs continuaient par ailleurs de surveiller l'Iran, deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), menacé par un durcissement des sanctions occidentales.

"Mais la proposition de la France d'interrompre les importations de pétrole iranien suscite une certaine de résistance parmi ses partenaires (occidentaux)", et la question devrait rester en suspens au moins jusqu'au sommet de l'UE le 9 décembre, notait M. Jakob.

jq



(AWP / 29.11.2011 12h43)


Commenter Poursuite de la hausse, la zone euro toujours en ligne de mire


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite