Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en nette hausse à New York mais reste sous 100 dollars

prix-du-petrole (reprise de la veille)</pNew York - Les prix du pétrole ont fini en nette hausse lundi à New York, sans pour autant tenir au dessus des 100 dollars le baril, sur un marché soutenu par un retour de l'optimisme concernant la crise en zone euro et les tensions qui agitent le monde arabe.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en janvier a terminé à 98,21 dollars, en hausse de 1,44 dollar par rapport à vendredi.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 2,60 dollars à 109,00 dollars.

Le marché pétrolier new-yorkais a redémarré en trombe lundi après avoir marqué une pause pour Thanksgiving, avec un jour férié jeudi aux Etats-Unis et de faibles volumes d'échanges vendredi. Après un pic à 100,74 dollars en matinée, les cours ont cependant modéré leur progression au cours de la séance.

"Le facteur dominant est une nouvelle fois l'Europe, où les dirigeants semblent se rapprocher d'une solution", a expliqué Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Pour l'analyste, la situation sur le Vieux Continent est en effet "déterminante pour savoir comment l'économie mondiale va croître l'année prochaine".

Cependant, "l'incertitude reste trop forte, c'est pour cela que les cours sont retombés. Les 100 dollars constituent un seuil psychologique important, les fondations ne sont pas assez solides pour se maintenir au delà", a-t-il estimé.

Les marchés ont été encouragés par des informations du journal italien la Stampa, selon lequel le nouveau gouvernement italien négocierait une aide de 400 à 600 milliards d'euros avec le Fonds monétaire international. Cette information a pourtant été démentie par l'organisation multilatérale.

Des rumeurs de préparation d'un pacte franco-allemand pour renforcer la discipline budgétaire en zone euro ont également animé les échanges.

"Une fois de plus, le marché croit que l'Europe va être sauvée à la dernière minute", a commenté Phil Flynn, de PFG Best.

"Les investisseurs reprennent goût à la prise de risque, mais ce n'est pas la première fois qu'on entend qu'un plan va être mis en place pour l'Europe, pour être déçu à chaque fois", a-t-il ajouté.

"L'autre chose qui joue sur le marché pétrolier, ce sont les tensions géopolitiques qui continuent de monter", a relevé l'analyste.

La Ligue arabe a adopté dimanche des sanctions économiques sévères contre la Syrie pour la contraindre à faire cesser la répression.

L'Iran, accusé par les pays occidentaux de chercher à se doter de l'arme atomique, a décidé dimanche de réduire ses relations avec la Grande-Bretagne, en réponse aux nouvelles sanctions adoptées contre Téhéran.

L'Iran est le deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et contrôle le stratégique détroit d'Ormuz, par lequel transite près de 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

Le marché surveille également l'Egypte, où se tenaient lundi les premières élections depuis la chute de Hosni Moubarak en février.

Selon Matt Smith, les cours du pétrole ont aussi été soutenus par les ventes record enregistrés pendant le week-end de Thanksgiving aux Etats-Unis, le premier pays consommateur de pétrole.

Ce week-end, marqué par des soldes monstres dans les grands magasins, marque traditionnellement le lancement de la saison des achats de fin d'année.

rp



(AWP / 29.11.2011 06h21)


Commenter Le brut finit en nette hausse à New York mais reste sous 100 dollars


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite