Menu
RSS

Le brut grimpe, aidé par les espoirs en zone euro et par le Moyen-Orient

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole continuaient leur forte progression lundi en fin d'échanges européens, dans un marché soutenu par les tensions qui agitent le Moyen-Orient et revigoré par une bouffée d'optimisme sur la zone euro, sur fond de rumeurs sur un plan d'aide à l'Italie.

Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 108,51 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,11 dollars par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grimpait de 1,63 dollar à 98,40 dollars. Il est monté jusqu'à 100,74 dollars (+3,97 dollars) vers 10H00 GMT, remontant au-dessus de 100 dollars pour la première fois depuis dix jours, avant de s'installer juste sous ce niveau.

Après les faibles volumes d'échanges jeudi et vendredi en raison de la fête de Thanksgiving aux Etats-Unis, les marchés pétroliers commençaient la semaine sur une note positive.

"L'appétit des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués", comme les matières premières et les marchés boursiers, "fait son retour, avec l'espoir qu'une solution à la crise des dettes de la zone euro s'esquisse avant le sommet de l'Union européenne la semaine prochaine", soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Ce regain d'optimisme était notamment soutenu par les rumeurs sur un plan d'aide du Fonds monétaire international (FMI) à l'Italie. Le journal italien La Stampa a rapporté dimanche que l'institution avait préparé un plan de secours allant de 400 à 600 milliards d'euros au cas où la crise de la dette de ce pays s'aggraverait, ce qu'a démenti le FMI.

L'accès de faiblesse de la monnaie américaine face à un euro revigoré par ces rumeurs rendait un peu plus attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Alors que les ministres des Finances de la zone euro doivent se retrouver mardi pour leur réunion mensuelle, "tous les yeux sont tournés vers les responsables européens, et l'effet que peut avoir leurs déclarations sur le marché des changes", poursuivait Mme Sokou.

Par ailleurs, "atténuant la menace d'une récession de l'économie mondiale et de ses effets sur la demande de pétrole, il y a des pressions géopolitiques importantes susceptibles de gonfler la prime de risque sur les prix du baril", soulignait David Hufton, analyste du courtier PVM.

"La développement de la situation en Egypte, en Syrie, au Yémen, et les tensions croissantes autour des ambitions nucléaires de l'Iran multiplient les dangers sur la production et l'approvisonnement" du pétrole au Moyen-Orient, poursuivait-il.

Les Egyptiens votent lundi pour les premières élections depuis la chute de Hosni Moubarak en février, dans un contexte de crise politique aiguë, tandis que la Ligue arabe a adopté dimanche des sanctions économiques sévères contre le régime de Bachar al-Assad en Syrie.

L'Iran, soupçonné de chercher à se doter de l'arme atomique, a décidé dimanche de réduire ses relations avec la Grande-Bretagne en réponse aux nouvelles sanctions britanniques adoptées contre Téhéran.

La France avait de son côté annoncé jeudi l'interruption de ses achats de pétrole à l'Iran en proposant aux autres pays occidentaux de l'imiter.

L'Iran est le deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et contrôle le stratégique détroit d'Ormuz, par lequel transite près de 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

tt



(AWP / 28.11.2011 18h37)


Commenter Le brut grimpe, aidé par les espoirs en zone euro et par le Moyen-Orient

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York et à Londres, soutenus par l'anticipation...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

mardi 27 juin 2017 à 12:33

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mardi en cours d'échanges européens, tentant de nouveau de se reprendre mais restant proches...

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite