Menu
RSS
A+ A A-

Le brut bondit, soutenu par des espoirs en zone euro et au Moyen-Orient

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient fortement lundi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours soutenu par les tensions au Moyen-Orient et revigoré par une bouffée d'optimisme sur la zone euro après des rumeurs sur un possible plan d'aide international à l'Italie.

Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 109,01 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,61 dollars par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grimpait de 3,38 dollars à 100,15 dollars. Il remontait au-dessus du seuil des 100 dollars pour la première fois depuis dix jours.

"Les cours sont aidés par les bons chiffres des ventes de détail aux Etats-Unis lors de la fête de Thanksgiving (la semaine dernière) et par les rumeurs sur un vaste plan d'aide du Fonds monétaire internationale (FMI) à l'Italie", expliquaient les analystes de Commerzbank.

Selon eux, "ces nouvelles confortent la confiance des opérateurs", les incitant à se tourner à nouveau vers les actifs jugés plus risqués, tels les matières premières.

Le journal italien La Stampa, citant des responsables du FMI, a rapporté dimanche que l'organisation avait préparé un plan de secours allant de 400 à 600 milliards d'euros pour l'Italie au cas où la crise de la dette de ce pays s'aggraverait.

Malgré le démenti officiel du FMI sur l'existence d'un tel plan, les spéculations se poursuivaient lundi sur les marchés, permettant à l'euro de regagner sensiblement du terrain, après être tombé vendredi à son plus bas niveau depuis sept semaines face au dollar.

L'accès de faiblesse de la monnaie américaine face à un euro revigoré rendait un peu plus attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, "atténuant la menace d'une récession de l'économie mondiale et de ses effets sur la demande de pétrole, il y a des pressions géopolitiques importantes susceptibles de gonfler la prime de risque sur les prix du baril", soulignait David Hufton, analyste du courtier PVM.

"La développement de la situation en Egypte, en Syrie, au Yémen, et les tensions croissantes autour des ambitions nucléaires de l'Iran multiplient les dangers sur la production et l'approvisonnement" du pétrole au Moyen-Orient, poursuivait-il.

Les Egyptiens votent lundi pour les premières élections législatives depuis la chute de Hosni Moubarak en février, dans un contexte de crise politique aiguë dans le pays, tandis que la Ligue arabe a adopté dimanche des sanctions économiques sévères contre le régime de Bachar al-Assad en Syrie.

"Etant donné que la production syrienne de brut est relativement modeste, la crise syrienne n'aura pas de gros impact sur la production mondiale de brut", tempérait toutefois Olivier Jakob, du cabinet suisse Petromatrix, estimant que "le vrai problème géopolitique cette semaine devrait rester l'Iran".

La France a annoncé jeudi l'interruption de ses achats de pétrole à l'Iran, en proposant aux autres pays occidentaux de l'imiter.

L'Iran est le deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et contrôle le stratégique détroit d'Ormuz, par lequel transite près de 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

cha



(AWP / 28.11.2011 12h54)


Commenter Le brut bondit, soutenu par des espoirs en zone euro et au Moyen-Orient


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite