Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte à New York, soutenu par le dossier iranien

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les prix du pétrole ont fini en hausse vendredi à New York, à l'issue d'une séance volatile, les opérateurs hésitant entre l'aggravation continue de la crise européenne et les tensions sur le dossier nucléaire iranien.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en janvier a terminé à 96,77 dollars, en progression de 60 cents par rapport à mercredi. Le marché new-yorkais était resté fermé jeudi en raison de la fête de Thanksgiving aux Etats-Unis.

A Londres en revanche, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a pâti des craintes sur la dette du continent européen, perdant 1,38 dollar à 106,40 dollars.

Le volume des échanges est resté faible lors de la séance de vendredi, écourtée d'une heure à New York.

"La journée a été très calme, quasiment fériée aux Etats-Unis", a confirmé John Kilduff, d'Again Capital.

"Le marché continue de s'orienter en fonction de ce qui se passe dans la zone euro. Ce qui compense pour le marché pétrolier, c'est la situation en Iran. Chaque jour l'actualité montre que la tension monte", a-t-il poursuivi.

La France a annoncé qu'elle allait arrêter d'acheter "à titre national" du pétrole à l'Iran, accusé de travailler à la mise au point de l'arme atomique.

L'Iran est le deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et contrôle le détroit d'Ormuz, passe stratégique par laquelle transite près de 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

Le responsable de la Compagnie nationale du pétrole iranien, Ahmad Qalebani, a estimé vendredi que les réserves pétrolières du pays étaient si importantes qu'elles ne pouvaient être exclues des marchés mondiaux.

Proches de 100 dollars le baril, "les cours du pétrole restent étonnamment robustes malgré les vents contraires sur les marchés financiers", ont estimé les analystes de Commerzbank, qui ont expliqué cette résistance par "le recul des stocks pétroliers aux Etats-Unis et les risques qui pèsent sur l'offre".

La journée de vendredi a été marquée par de nouvelles tensions sur le marché de la dette dans la zone euro, notamment après une émission de dette jugée décevante en Italie. Rome a dû offrir des rendements record pour emprunter 10 milliards d'euros, à des niveaux jugés insoutenables pour la troisième économie de la zone euro.

Les marchés se sont en outre montrés déçus par le mini-sommet organisé jeudi à Strasbourg, qui a réuni l'Allemagne, la France et l'Italie. Aucune avancée décisive n'a été annoncée et une implication plus large de la Banque centrale européenne (BCE), que beaucoup d'opérateurs de marché espèrent pour endiguer la crise, a été écartée pour le moment.

Pour les analystes de Barclays Capital, "l'affaiblissement continu de la confiance" des investisseurs leur fait "perdre foi dans les perspectives économiques, et donc dans celle de la demande".

rp



(AWP / 28.11.2011 06h21)


Commenter Le brut monte à New York, soutenu par le dossier iranien


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite