Menu
RSS
A+ A A-

Hausse prudente sur un marché lesté par la zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse jeudi en fin d'échanges européens, dans un marché sans élan, toujours lesté par la crise des dettes souveraines dans la zone euro, et alors que la fermeture du marché new-yorkais à l'occasion de Thanksgiving limitait les échanges.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 107,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 58 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 69 cents à 96,86 dollars.

Cependant, si les échanges électroniques se poursuivent, la place new-yorkaise restait fermée jeudi en raison du jour férié de Thanksgiving aux Etats-Unis, réduisant sensiblement le volume des échanges.

"La grande majorité des opérateurs américains seront absents des marchés jusqu'à la semaine prochaine pour le week-end prolongé de Thansksgiving. C'est l'occasion pour les prix du pétrole de faire une pause, de se consolider" après leur forte baisse de la veille, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les cours du baril avaient perdu près de 2 dollars mercredi, plombés par l'annonce d'une contraction de l'activité manufacturière en Chine, deuxième pays consommateur de brut dans le monde, et par les inquiétudes persistantes sur une contagion de la crise de la dette au "noyau dur" de la zone euro.

"Les prix du pétrole ont pu rebondir jeudi, notamment grâce à la chute plus forte que prévu des stocks pétroliers américains" annoncée mercredi, un signe encourageant sur la demande énergétique des Etats-Unis, soulignait Michael Hewson, analyste du courtier CMC Markets.

Le Département américain de l'Energie (DoE) avait fait état d'un recul de 6,2 millions de barils des réserves de brut du pays sur la semaine dernière, alors que les analystes tablaient sur une légère hausse. Ces stocks sont désormais à leur plus bas niveau depuis début 2010.

"Le marché a été aussi aidé jeudi par les bons chiffres de l'Ifo" -- ce baromètre de la confiance des entrepreneurs allemands qui a enregistré en novembre une hausse inattendue --, "mais l'avancée des prix a été tempérée dans l'après-midi par les propos de (la chancelière allemande) Angela Merkel", poursuivait M. Hewson.

A l'issue d'une réunion avec les dirigeants français et italien, Mme Merkel a réitéré son scepticisme face à la création d'euro-obligations, un mécanisme qui se substituerait partiellement aux obligations nationales, ainsi qu'à un rôle accru de la Banque centrale européenne (BCE).

"La fébrilité des investisseurs face aux incertitudes sur la croissance économique", notamment au sein de la zone euro, "est dans l'ensemble plus déterminante que les tensions à court terme sur l'offre mondiale de brut, alors que la pression monte sur l'Iran et que les violences se poursuivent en Syrie", relevait de son côté M. Kryuchenkov.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a prévenu mercredi que les nouvelles sanctions internationales contre Téhéran, préparées par la France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni, ne le feront pas reculer sur son programme nucléaire soupçonné d'avoir des visées militaires.

L'Iran est le deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et contrôle le stratégique détroit d'Ormuz, par lequel transite près de 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

Des manifestations de chiites dans l'est de l'Arabie saoudite, qui ont entraîné quatre morts depuis le début de la semaine, contribuaient également à stimuler le marché du pétrole, estimaient les analystes de Westhouse Securities.

ds



(AWP / 24.11.2011 18h26)


Commenter Hausse prudente sur un marché lesté par la zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite