Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte légèrement, dans un marché lesté par la zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché sans élan, toujours lesté par la crise des dettes souveraines dans la zone euro et alors que la fermeture du marché new-yorkais à l'occasion de Thanksgiving devrait limiter les échanges.

Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 107,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 70 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 46 cents à 96,63 dollars.

Cependant, si les échanges électroniques se poursuivent, la place new-yorkaise restera fermée jeudi en raison du jour férié de Thanksgiving aux Etats-Unis, réduisant sensiblement le volume des échanges.

"La grande majorité des opérateurs américains seront absents des marchés jusqu'à la semaine prochaine pour le week-end prolongé de Thansksgiving. C'est l'occasion pour les prix du pétrole de faire une pause, de se consolider" après leur forte baisse de la veille, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les cours du baril avaient perdu près de 2 dollars à Londres comme à New York mercredi, plombés par l'annonce d'une contraction de l'activité manufacturière en Chine, deuxième pays consommateur de brut dans le monde, et par les inquiétudes persistantes sur une contagion de la crise de la dette au "noyau dur" de la zone euro.

L'Allemagne a ainsi levé à peine plus de la moitié des 6 milliards d'euros d'obligations à 10 ans proposés aux investisseurs lors d'une émission mercredi, et malgré une hausse inattendue de l'Ifo, principal baromètre de confiance des entreprises en Allemagne, la prudence restait de mise - notamment avant un mini-sommet réunissant jeudi la France, l'Allemagne et l'Italie.

"La fébrilité des investisseurs face aux incertitudes sur la croissance économique est, dans l'ensemble, plus déterminante que les tensions à court terme sur l'offre mondiale de brut, alors que la pression monte sur l'Iran et que les violences se poursuivent en Syrie", expliquait M. Kryuchenkov.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a prévenu mercredi que les nouvelles sanctions internationales contre Téhéran, préparées par la France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni, ne le feront pas reculer sur son programme nucléaire soupçonné d'avoir des visées militaires.

L'Iran est le deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et contrôle le stratégique détroit d'Ormuz, par lequel transite près de 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

"Si l'Iran réagissait en fermant le détroit d'Ormuz, cela affecterait très sévèrement les exportations pétrolière de l'Arabie saoudite, de l'Irak, du Koweït, du Qatar et des Emirats arabes Unis, qui représentent au total quelque 15,8 millions de barils par jour", soit près d'un cinquième de la demande mondiale, a calculé le cabinet viennois JBC Energy.

fah



(AWP / 24.11.2011 12h51)


Commenter Le brut monte légèrement, dans un marché lesté par la zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite