Menu
RSS
A+ A A-

Nouvelle chute du brut à New York, le baril à 86 dollars

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont terminé une nouvelle fois sur une chute mardi à New York, après la publication d'indicateurs économiques décevants, avec notamment une contraction inattendue de l'activité britannique.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 86,19 dollars, en baisse de 1,68 dollar par rapport à la veille.

Il affiche ainsi six séances d'affilée de recul, sur lesquelles il a perdu près de 6% de sa valeur. Les cours sont tombés dans la journée à 86,12 dollars, leur plus bas niveau depuis début décembre.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a perdu 1,36 dollar à 95,25 dollars.

"Il est surprenant de voir à quel point le marché a baissé en si peu de temps", a commenté Matt Smith, de Summit Energy.

"Les chiffres de la croissance (en Grande-Bretagne) ont constitué le facteur clé de la journée", a-t-il expliqué. "Après la publication de ces chiffres, on a vu une bonne dose d'aversion au risque revenir sur le marché. Ensuite, un indicateur ici aux Etats-Unis a montré que le marché immobilier était de nouveau en baisse".

"Cela s'est traduit par un début de séance vraiment négatif, et le brut ne s'en est jamais remis", a poursuivi l'analyste.

L'économie britannique s'est contractée de 0,5% au dernier trimestre 2010, une chute du Produit intérieur brut qui n'avait été anticipée par aucun expert.

Aux Etats-Unis, la baisse des prix des logements s'est poursuivie en novembre, selon l'enquête mensuelle Standard and Poor's/Case-Shiller.

"Cela fait penser aux opérateurs optimistes du marché pétrolier que la reprise économique n'est peut être pas si solide que ce que l'on pensait", a jugé Phil Flynn, de PFG Best.

"Les prix ont tellement chuté, en si peu de temps, qu'on va peut être assister à un petit rebond, mais on a perdu l'élan du début d'année", a-t-il poursuivi.

Pour Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report, "même si les conditions météorologiques ont été montrées du doigt" dans les mauvais chiffres britanniques, "l'influence de la hausse des prix de l'énergie ne peut pas être exclue".

"Les anticipations de nouvelle hausse des stocks de brut (aux Etats-Unis) et le fait que l'Opep (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, NDLR) ait donné des signes de hausse de ses capacités de production, contribuent certainement à la liquidation", a-t-il ajouté.

Le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi avait indiqué lundi que la production du cartel pourrait augmenter en 2011 pour répondre à une demande croissante.

Les opérateurs du marché pétrolier attendent pour mercredi la publication des statistiques hebdomadaires sur l'évolution des réserves d'hydrocarbures aux Etats-Unis. Les analystes interrogés par Dow Jones Newswires anticipent une hausse de 400'000 barils des stocks de brut, et un bond de 2,6 millions de barils des stocks d'essence.

L'abondance des stocks de brut aux Etats-Unis pèse lourdement sur les cours. Le terminal de Cushing (Oklahoma, sud), principal centre de stockage du pays et où est conservé le brut pompé à l'ouest du Texas qui sert de référence à New York, approche notamment la saturation.

rp

(AWP/26 janvier 2011 06h21)

Commenter Nouvelle chute du brut à New York, le baril à 86 dollars


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite