Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte à Londres, aidé par les sanctions contre l'Iran

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole continuaient mardi leur hausse à Londres et se stabilisaient à New York, dans un marché aidé par le durcissement des sanctions contre l'Iran, qui frappent plus particulièrement sa production pétrolière, mais toujours freiné par les craintes sur la crise en zone euro.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 107,74 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 86 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 5 cents à 96,97 dollars.

"Après les échanges très volatils et très nerveux observés lundi, les prix du pétrole avaient peut-être exagérément souffert, et on eu une remontée bienvenue, de concert avec les Bourses européennes", commentait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

Les risques géopolitiques au Moyen-Orient sont venus apporter un coup de pouce aux prix du baril, en ravivant les inquiétudes sur le front de l'offre.

A la suite d'un récent rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) indiquant que l'Iran travaillait à la mise au point de l'arme atomique, le Royaume-Uni, le Canada et les Etats-Unis ont annoncé lundi un nouveau tour de vis aux sanctions internationales contre Téhéran, visant en particulier les ressources pétrolières et le secteur pétrochimique du pays.

"La France a appelé les autres puissances occidentales à interrompre les achats de pétrole iranien et de paralyser les activités financières du pays en gelant les avoirs de la banque centrale", soulignait M. Pollard, pour qui les sanctions contre l'Iran "renchérissent la prime de risque du pétrole".

L'Iran est le deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et contrôle le stratégique détroit d'Ormuz, par lequel transite près de 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

Ainsi, ces décisions "devraient considérablement accentuer les tensions sur l'approvisionnement en pétrole brut du marché européen", commentaient de leur côté les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Les violences en Egypte, qui ont fait 28 morts depuis samedi, contribuaient également aux craintes d'un regain de tensions dans la région, alors que la situation en Syrie est toujours surveillée par les opérateurs.

"Mais le jeu du marché va désormais être de faire la part des choses entre les facteurs de tensions sur le front de l'offre, et un environnement économique relativement morose" pesant sur la demande, tempérait Jack Pollard.

De fait, le cours du WTI a in fine effacé ses gains à New York et oscillait autour de l'équilibre en fin d'échanges européens, alors que les investisseurs s'inquiètent toujours de la situation économique des Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut.

La révision à la baisse de la croissance américaine au troisième trimestre (progression de 2,0% contre 2,5% initialement estimé), dévoilée mardi, n'était pas pour les rasséréner pas plus que l'échec, annoncé lundi, de la "super-commission" parlementaire chargée de réduire la dette du pays.

Par ailleurs, l'aggravation de la crise des dettes souveraines dans la zone euro continuait d'entretenir la défiance du marché, alors que l'Italie et l'Espagne font toujours face à des coûts de financement très élevés sur les marchés, jugés ingérables dans la durée pour ces pays fortement endettés.

rp



(AWP / 22.11.2011 18h31)


Commenter Le brut monte à Londres, aidé par les sanctions contre l'Iran

Commentaires   

0 #2 Cours du baril 23-11-2011 09:46
Clairement, cela n'a pas de sens .. comme pas mal de nos directions.
+1 #1 GUIGUE 23-11-2011 09:37
Alors que M. Qalebani a déclaré que l'Iran n'exportait pas de pétrole vers la France et que ses exportations vers les pays européens étaient minimes la proposition de la France de suspendre ses achats a-t-elle un sens ? ...


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite