Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte dans un marché aidé par les sanctions contre l'Iran

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient mardi en cours d'échanges européens, sur un marché prudent, soutenu par le durcissement des sanctions contre l'Iran, qui frappe plus particulièrement sa production pétrolière, mais toujours freiné par les craintes sur la crise en zone euro.

Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 107,98 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 1,10 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 1,43 dollar à 98,35 dollars.

"Les prix du pétrole ont plutôt résisté au net recul des marchés des matières premières lundi, et effaçaient (mardi)" leur modestes pertes de la veille, remarquaient les experts de Commerzbank, jugeant que "les risques géopolitiques donnent un coup de pouce aux cours du baril".

A la suite d'un récent rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) indiquant que l'Iran travaillait à la mise au point de l'arme atomique, le Royaume-Uni, le Canada et les Etats-Unis ont annoncé lundi un nouveau tour de vis aux sanctions internationales contre Téhéran, visant en particulier les ressources pétrolières et le secteur pétrochimique du pays.

"Un tel durcissement des sanctions devrait considérablement accentuer les tensions sur l'approvisionnement en pétrole brut du marché européen, et pousser les prix encore plus haut, tandis que la Chine, de son côté, devrait augmenter ses importations de brut iranien", que Téhéran pourrait lui céder à un prix réduit, commentaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

L'Iran est le deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

"Mais en cas d'escalade des tensions, le danger est que l'Iran bloque le trafic maritime par le détroit d'Ormuz", qu'il contrôle --un passage maritime stratégique par lequel transite près de 40% du trafic maritime pétrolier mondial, soulignaient les experts de Commerzbank.

Par ailleurs, outre un rebond des places boursières européennes, qui se reprenaient mardi grâce à des rachats techniques après leur dégringolade de la veille, le marché du pétrole profitait également d'une tentative de rebond de l'euro face au dollar.

L'affaiblissement du billet vert rend plus attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les acheteurs munis d'autres devises.

D'autre part, les opérateurs surveillaient le marché américain, où sont attendues mardi les estimations hebdomadaires de la fédération professionnelle API sur les stocks pétroliers du pays, avant les chiffres officiels du Département américain de l'Energie (DoE) publiés mercredi.

"Si les chiffres publiés par le DoE montrent, comme les semaines précédentes, de nouvelles baisses significatives (dans les réserves pétrolières), cela pourrait donner un coup de pouce supplémentaire aux prix du pétrole", en rassurant le marché sur la résistance de la demande énergétique aux Etats-Unis, premier pays consommateur de brut dans le monde, notait Commerzbank.

Les investisseurs restaient cependant sur leurs gardes, alors qu'aux Etats-Unis, la "super-commission" du Congrès chargée de réduire la dette du pays a annoncé son échec lundi, tandis que les inquiétudes sur l'aggravation de la crises des dettes souveraines dans la zone euro restaient vives.

cha



(AWP / 22.11.2011 12h46)


Commenter Le brut monte dans un marché aidé par les sanctions contre l'Iran


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 22 août 2017 à 12:15

Le pétrole remonte, hésitation avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant après un point sans surprise de...

mardi 22 août 2017 à 07:46

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

lundi 21 août 2017 à 21:36

Le pétrole, sous les prises de bénéfices, termine en net rec…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé en nette baisse lundi à New York, touchés par...

lundi 21 août 2017 à 18:18

Le pétrole recule, prudence avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient nettement lundi en fin d'échanges européens dans un marché prudent après le rebond marqué de vendredi...

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

lundi 21 août 2017 à 11:28

Pétrole: Total va racheter Maersk Oil pour 7,45 milliards de…

Paris: Total va racheter la société d'exploration-production pétrolière danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars, une opération majeure qui va lui...

lundi 21 août 2017 à 10:11

Rosneft finalise son implantation stratégique en Inde

Moscou: Le pétrolier public russe Rosneft a annoncé lundi avoir finalisé la reprise avec ses partenaires de l'indien Essar Oil, une opération...

lundi 21 août 2017 à 10:10

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économ…

Luanda: L'Angola, qui vote mercredi pour des élections générales, est un pays riche d'immenses réserves pétrolières, mais peine encore à en faire...

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite