Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse et s'éloigne des 100 USD à New York, la zone euro pèse

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole retombaient vendredi en fin d'échanges européens, accentuant leur dégringolade de la veille et s'éloignant nettement du seuil des 100 dollars le baril qu'ils avaient franchi jeudi à New York, dans un marché déprimé par la crise de la dette en zone euro.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 108,12 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, reculant de 10 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre perdait 75 cents à 98,07 dollars.

Les cours du barils creusaient leurs pertes, après leur dégringolade de la veille, qui les avait vu plonger d'environ 4 dollars à Londres comme à New York, plombés par le regain d'inquiétude sur l'aggravation de la crise des dettes souveraines au sein de la zone euro.

"Les opérateurs broient du noir et le sentiment de morosité générale les a entraînés dans ce mouvement de vente massif, alors qu'ils tentaient d'engranger quelques bénéfices", expliquait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

"Les émissions obligataires en Italie et en Espagne ont été accueillies sans enthousiasme par le marché", tandis que "la contagion (de la crise) s'accélère et que le coeur de la zone euro (surtout la France, NDLR) est désormais menacé", ce qui pousse les investisseurs à se montrer prudents vis-à-vis des actifs jugés plus risqués comme le pétrole, abondait Tamas Varga, du courtier PVM.

Les marchés ont accentué jeudi leur pression sur l'Espagne, lui imposant jeudi un taux record pour se financer, à trois jours d'élections où le principal parti d'opposition devrait prendre le pouvoir.

Vendredi, les obligations à 10 ans espagnoles s'échangeaient à des sommets inédits depuis la création de la zone euro, côtoyant le seuil de 7%, considéré comme insoutenable dans la durée par les analystes, et qui avait ouvert pour la Grèce, l'Irlande et le Portugal la voie à une demande d'aide financière extérieure.

Cependant, pour Myrto Sokou, "si on ne peut ignorer l'impact de la crise européenne et les places boursières en berne, le WTI pourrait être soutenu à court terme par l'annonce sur l'oléoduc (Seaway) aux Etats-Unis et la récente série d'indicateurs américains encourageants".

Le prix du WTI échangé à New York avait bondi de plus de 3 dollars mercredi après la décision du canadien Enbridge d'inverser le sens dans lequel circule le brut dans son oléoduc Seaway, qui relie le site de Cushing (Oklahoma, sud des Etats-Unis) aux raffineries du golfe du Mexique, afin de désengorger les réserves du principal terminal pétrolier du pays.

Le WTI avait totalement effacé ses gains jeudi, mais "il devrait, relativement bientôt, évoluer de nouveau dans la fourchette comprise entre 100 et 110 dollars le baril", estimait Mme Sokou.

Par ailleurs, le risque de récession "s'éloigne" aux Etats-Unis, a indiqué vendredi le Conference Board, dont l'indice composite des indicateurs a vu sa hausse s'accélérer nettement en octobre, un nouveau signal encourageant pour les perspectives de demande énergétique du premier pays consommateur de brut.

fah



(AWP / 18.11.2011 18h35)


Commenter Le brut baisse et s'éloigne des 100 USD à New York, la zone euro pèse


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite